FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

17 mai – journée internationale de lutte contre l’homophobie

Il est important de lutter contre ce mal persistant qu’est l’homophobie, et pas seulement le 17 mai, journée internationale de lutte contre l’homophobie, la bisexualité et la transphobie…


Mais voilà, si le Parlement européen s’intéresse depuis longtemps au problème et lui a consacré plusieurs résolutions, son action reste limitée puisque le statut marital ou le droit de la famille sont de compétence exclusive des Etats membres. C’est par l’angle – par exemple – de la législation sur le travail qu’il nous est possible d’intervenir. Ainsi l’adoption de la directive établissant un cadre général pour l’égalité de traitement en matière d’emploi en 2000 a permis de donner une assise légale à la lutte contre les discriminations à l’égard des personnes LGBTI.
Car elles continuent de faire face à des discriminations au sein de l’UE. Certains Etats membres par exemple ne reconnaissent aucune forme d’union civile pour les couples de même sexe et leur refusent l’adoption. C’est le cas de la Roumanie, de la Slovaquie ou encore de la Pologne.
Au delà du déficit de législation – ainsi le code pénal polonais ne reconnaît pas les crimes ou délits motivés pas la haine envers les homosexuels – ce sont les mentalités qui tardent à évoluer. Une partie de la classe politique de ces pays a un rôle néfaste, soit en refusant de s’engager dans cette lutte, soit en instrumentalisant la question et en alimentant les préjugés haineux par ses discours.
Dans un tel contexte, les manifestations de soutien constituent un encouragement très apprécié par ceux qui sont victimes de discrimination.

Pour un point sur la situation dans l’UE, voici un document établi par le Parlement européen :
The rights of LGBTI people in the European Union (PDF – 10 pages – en anglais)

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume