FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

A l’avenir, il faudra plus de commissaires femmes

commissaires femmes

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen

A l’avenir, les gouvernements de l’UE devraient présenter à la fois un homme et une femme comme candidats au poste de commissaire, afin de permettre au Président de la Commission d’assurer l’équilibre entre les sexes au sein de l’institution. C’est l’une des recommandations-clés d’une résolution rédigée par l’eurodéputé travailliste Richard Corbett, adoptée la semaine dernière par le Parlement européen à Strasbourg.

« Les auditions des commissaires tenues avant le vote de confiance du Parlement constituent l’occasion pour les députés de mettre sur le grill et d’évaluer chaque candidat, mais aussi d’avoir une appréciation sur l’équilibre global de l’équipe désignée » a déclaré Richard Corbett à l’issue du vote.

« L’année dernière, le groupe des Socialistes et Démocrates avait mené campagne pour augmenter la représentation des femmes au sein de la Commission. Les députés européens S & D avaient menacé de rejeter l’ensemble du collège des commissaires car le nombre de femmes proposées était beaucoup trop faible. Une pression intense avait été mise sur les gouvernements qui n’avaient pas encore présenté de candidats, pour qu’ils nomment des femmes afin d’éviter que ne se produise une crise politique au Parlement européen « .

« Tirant les leçons de cette période, nous croyons que les gouvernements de l’UE devraient être encouragés à présenter au moins deux candidats, sur un réel pied d’égalité, pour examen par le Président élu. Cela aiderait à assurer un meilleur équilibre entre les sexes. Actuellement, il y a seulement neuf femmes commissaires ».

« L’égalité entre les hommes et les femmes est enracinée dans toutes les politiques de l’UE. L’UE doit également pousser les grandes entreprises a briser le plafond de verre afin que les femmes siègent dans les conseils d’administration. L’Europe doit effectivement appliquer les principes de l’égalité des sexes qu’elle prêche et s’assurer que toutes les institutions de l’UE sont vraiment représentatives de tous les citoyens de l’UE, a ajouté la Porte-parole du groupe S & D sur les affaires constitutionnelles, Mercedes Bresso.

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume