FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Les bombardement en Syrie contre des hôpitaux doivent cesser : le communiqué du groupe S&D

CP MSF

Communiqué du groupe S&D – 15 février 2016

Le Groupe S&D au Parlement européen condamne vigoureusement le bombardement de bâtiments hospitaliers dans le nord de la Syrie.

Le chef de file du Groupe S&D, Gianni Pittella, a commenté ces bombardements :

« Nous condamnons vigoureusement les bombardements d’hôpitaux en Syrie. Nous exhortons toutes les parties à se prendre en main et à cesser de tuer des civils, particulièrement ceux qui sont dans le besoin direct. »

« Le seul résultat des actions dirigées contre les hôpitaux est de laisser sans soins médicaux des innocents. Une fois de plus, nous appelons toutes les parties impliquées dans la région à respecter pleinement l’accord de cessation des hostilités en Syrie. »

« Dans cette optique, nous saluons les efforts immenses accomplis par la Haute Représentante de l’UE, Federica Mogherini. Nous partageons sa position relative à la nécessité d’autoriser inconditionnellement l’accès humanitaire, afin de permettre aux organisations d’aide d’apporter aux personnes dans le besoin une assistance vitale, sous forme de nourriture et de médicaments. »

Victor Boştinaru, eurodéputé et viceprésident S&D chargé des affaires étrangères, a déclaré ceci :

« Nous appelons toutes les parties impliquées dans le conflit syrien à respecter l’accord de Munich. Elles doivent accomplir, de bonne foi, tous les efforts nécessaires pour obtenir la cessation immédiate des hostilités en Syrie et permettre à l’aide humanitaire d’accéder pleinement à l’ensemble des régions assiégées, à commencer par Alep. Dans cette optique, nous déplorons et condamnons les raids aériens qui ont touché deux hôpitaux de MSF dans le nord de la Syrie et provoqué des victimes civiles supplémentaires. »

« L’ensemble des parties doivent respecter leurs engagements et s’abstenir d’entreprendre des actions susceptibles d’aggraver les souffrances de la population syrienne et de saper le fragile processus de négociation. Seul le dialogue politique impliquant l’ensemble des parties permettra d’aboutir à une solution du conflit en Syrie. »

« Les résultats de nos accords doivent avoir des résultats urgents et immédiats sur le terrain et impliquer un changement pour les civils. »

 

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume