Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Bruxelles, le 1er octobre 2017

_ _ _

Rien ne peut justifier la violence à laquelle nous assistons en Catalogne : quand des policiers attaquent des écoles, c’est toute la démocratie qui est attaquée.

En choisissant comme réponse d’abord le pourrissement puis la répression à un problème politique, Mariano Rajoy et la droite espagnole portent une lourde responsabilité dans la crise que traversent la Catalogne et l’Espagne. Ce comportement est d’autant plus scandaleux qu’il vise pour la droite espagnole à masquer sa politique désastreuse sur le plan fiscal et social.

L’Union européenne est fondée sur une promesse de paix. C’est pourquoi elle doit de toute urgence intervenir pour favoriser le dialogue et empêcher le choc des intransigeances du gouvernement espagnol et des autorités catalanes.

Si le référendum organisé est illégal, les responsables politiques espagnols doivent néanmoins écouter le message envoyé par les citoyens catalans. Les socialistes espagnols sont les mieux placés pour défendre la paix ; nous soutenons le PSOE qui, y compris dans sa composante catalane, demande à ce qu’une solution négociée entre toutes les parties soit trouvée. Leur proposition de mettre en place une commission parlementaire pour moderniser l’organisation territoriale espagnole doit être sérieusement envisagée.