FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Communiqués du groupe S&D

Les S&D votent le triplement du financement d’Erasmus+, et l’accentuation de son caractère inclusif

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 20 février 2019

_ _ _

Ce 20 février, la commission Culture du PE soutenait l’instauration de nouvelles règles pour le financement du nouveau programme Erasmus+. Initiative phare de l’UE conçu pour unir les Européens, Erasmus+ mérite un financement approprié. En conséquence, les S&D proposaient le triplement de son budget. Des 15 milliards d’euros alloués à la période 2014-2020, ils demandent de passer à 45 milliards d’euros pour la période 2021-2027. Les S&D demandent également l’augmentation du soutien financier accordé à l’éducation des adultes et à la formation professionnelle.

Lire la suite

Le travail de la Commission européenne doit faire l’objet de plus de procédures de contrôle et de contrepoids

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 22 janvier 2019

_ _ _

Ce 22 janvier, la commission Affaires constitutionnelles du Parlement européen adoptait un rapport qui demande de soumettre le travail de la Commission européenne à plus de procédures de contrôle et de contrepoids, et de renforcer les contrôles sur sa méthode de nomination des hauts fonctionnaires. Ce rapport sera présenté au vote de la plénière du PE du mois prochain.

Lire la suite

Criminalité fiscale : une nouvelle étude S&D révèle un manque à gagner fiscal de 825 milliards d’euros

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 23 janvier 2019

_ _ _

Une étude commandée par le Groupe S&D révèle que l’évasion fiscale prive annuellement les Trésors européens de 825 milliards d’euros en revenus fiscaux. Si ce montant a légèrement diminué par rapport à l’estimation de 2012, ce qui pointe vers l’efficacité de la lutte contre la criminalité fiscale, il reste toutefois alarmant.

Parallèlement à la présentation de l’étude, le Groupe S&D lance un plan de lutte contre la criminalité fiscale en Cinq points.

Lire la suite

Les S&D construisent une majorité contre les tentatives de la droite pour légaliser l’austérité dans les Traités

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 27 novembre 2018

_ _ _

Le 27 novembre, lors d’un vote en commission des affaires économiques et monétaires, les eurodéputés S&D ont repoussé une proposition conservatrice visant à incorporer le « Traité budgétaire » – synonyme d’austérité aveugle et de règles budgétaires rigides – dans les traités de l’UE. Les S&D ont rejeté les arguments fallacieux du Parti populaire européen (PPE) qui en appelait au respect de la méthode communautaire et ont demandé une révision des règles du Traité budgétaire pour favoriser la convergence économique et sociale vers le haut.
 
Le Traité budgétaire impose une discipline budgétaire très stricte aux États membres de la zone euro : les budgets nationaux ne peuvent être en effet qu’en équilibre ou en excédent. Si les gouvernements s’écartent des objectifs budgétaires fixés, des sanctions automatiques sont déclenchées.     

Lire la suite

Horizon Europe : les S&D étaient à la tête d’une majorité qui demande de doter la recherche et l’innovation en Europe de 120 milliards d’euros

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 21 novembre 2018

_ _ _

Ce 21 novembre, les Socialistes & Démocrates remportaient un vote en commission Industrie, Recherche et Énergie au sujet d’Horizon Europe, le prochain programme européen en matière de recherche et d’innovation au sein de l’UE pour la période 2021-2027. En effet, les S&D demandaient pour l’UE un budget ambitieux d’au moins 120 milliards d’euros en prix de 2018. Il s’agit de financer la recherche et l’innovation, et de répondre aux défis qui attendent les sociétés et les économies européennes.

Lire la suite

Les S&D poursuivent le combat pour le pacte de l’ONU sur les migrations et les réfugiés

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 21 novembre 2018

_ _ _

Le gouvernement polonais a annoncé son intention de se retirer du pacte de l’ONU sur les migrations et les réfugiés. Après la Hongrie, la Bulgarie, l’Autriche et la Croatie, la Pologne est le cinquième État membre de l’UE dans ce cas.

Lire la suite