FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Communiqués

Pêche électrique : il est temps de couper le courant !

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Strasbourg le 11 février 2019

– – –

Ce mercredi 13 février se tiendra le trilogue qui décidera de l’avenir de la pêche électrique. Les eurodéputés socialistes et radicaux s’opposent avec force à la volonté du Conseil de reporter l’interdiction de cette pratique scandaleuse au 1er janvier 2022. Ils dénoncent le manque de respect du Parlement européen, qui a voté le 16 janvier 2018 en faveur de l’interdiction de cette pratique.

Lire la suite

La liberté de manifester implique de pouvoir manifester en sécurité

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Bruxelles, le  7 février 2019

– – –

Une coalition réunissant les groupes S&D, Verts et la GUE a permis d’inscrire à l’ordre du jour de la plénière un débat sur la liberté de manifester en sécurité au sein de l’Union européenne. En France, depuis le mouvement des gilets jaunes, il y a eu 1 mort, plus de 1700 blessés, dont 94 graves et 13 victimes ayant perdu un œil.

Pour les eurodéputés socialistes et radicaux, la responsabilité du Gouvernement français ne doit pas être écartée dans cette escalade.

Lire la suite

Alstom – Siemens : il est temps de refonder la politique de la concurrence

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Bruxelles, le  5 février 2019

– – –

Les eurodéputés socialistes et radicaux ont pris connaissance aujourd’hui de la décision de la Commission européenne de rejeter la fusion Alstom-Siemens.

Pour les eurodéputés socialistes et radicaux, cette décision démontre l’urgence de refonder la politique de la concurrence européenne : cette dernière ne peut plus empêcher l’Europe de se doter de la politique industrielle dont elle a tant besoin.

Lire la suite

Yannick Jadot dans Le Parisien : caramba, encore raté !

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Bruxelles, le  5 février 2019

– – –

Aujourd’hui dans Le Parisien Yannick Jadot a accusé pêle-mêle les eurodéputés socialistes et radicaux de défendre le glyphosate, les traités de libre-échange et le dumping fiscal des Pays-Bas. Il a oublié le dérèglement climatique, le DieselGate, les 18 petites heures d’ensoleillement en Normandie au mois de janvier, la fin des dinosaures.

Or, dire plusieurs fois un mensonge n’en fait pas une vérité.

Lire la suite

Une victoire pour la transparence !

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Bruxelles, le  31 janvier 2019

– – –

Aujourd’hui, à 4 voix près, la gauche européenne a infligé un camouflet à la droite européenne et à son Spitzenkandidat, Manfred Weber, qui est allé jusqu’à dégainer l’arme rarement utilisée du vote à bulletin secret pour ne pas obliger les rapporteurs, rapporteurs fictifs et présidents de commission à rendre publiques leurs rencontres avec des lobbyistes.

Lire la suite

Pour les alchimistes de la droite européenne, changer la transparence en opacité

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Bruxelles, le  31 janvier 2019

– – –

Aujourd’hui la droite européenne sous l’autorité de son spitzenkandidat, Manfred Weber, a demandé que des votes importants de la révision du règlement intérieur du Parlement européen se fassent à bulletin secret. Les eurodéputés socialistes et radicaux dénoncent avec force cette attaque en règle contre la transparence, alors que la défiance envers les élus et les institutions ne cesse de croître, comme en témoigne en France la crise des gilets jaunes.

Lire la suite

CETA : pour nous, c’est toujours non !

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Bruxelles, le  29 janvier 2019

– – –

Ce matin, l’avocat général de la Cour de Justice de l’Union européenne a rendu un avis en faveur de la compatibilité du mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États prévu dans le CETA avec le droit européen. Nous devons maintenant attendre l’arrêt définitif de la Cour. Même si nous respectons cet avis, il ne change rien à notre positionnement politique : nous restons opposés au CETA.

Lire la suite