FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

En Commission

Intervention en commission LIBE

Retrouvez mon intervention en Commission LIBE à l’occasion de la présentation par les jeunes de EYE 2016 de leurs préconisations, notamment sur la crise migratoire et le besoin d’éducation pour les jeunes migrants.

Intervention en Commission CULT – 08/11/2016

Retrouvez mon intervention en Commission CULT sur le Rapport Europe des Citoyens. Ce programme doit viser davantage les jeunes, être plus accessible aux petites structures et le Parlement Européen être co-législateur.

En commission LIBE – 8/11/2016

Rapport sur une liste européenne commune des pays d’origine sûrs – compte rendu du deuxième trilogue avec la Commission Européenne et le Conseil

Débat sur la liste européenne des pays d’origine sûrs

Cette vidéo donne un aperçu du travail mené en commission libertés civiles, Justice et affaires intérieures (LIBE) sur le droit d’asile. Il y est question d’une liste européenne des pays d’origine sûrs, sujet sur lequel au nom du Parlement, je mène les discussions avec le Conseil.

Lire la suite

Liste européenne de pays d’origine : une première étape franchie

 LIBE committee

Aujourd’hui, en Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE), mon rapport sur la création d’une liste européenne de pays d’origine sûrs (*) a été adopté à 36 voix pour, 10 voix contre et 3 abstentions. Il ne s’agit que de la première étape du parcours législatif, mais ce palier est essentiel puisqu’il détermine la position du Parlement et initie les discussions avec le Conseil.

Lire la suite

Intervention de Pierre Sellal

Jeudi, Pierre Sellal, ambassadeur et représentant permanent de la France auprès de l’Union européenne est intervenu en commission LIBE pour débattre de l’Etat d’urgence en France.

LIBE : rapport de mission en Turquie

Lors de la commission Libertés civiles, Justice et Affaires intérieures du 22 avril, je reviens sur mon déplacement en Turquie en février avec un groupe de députés de la commission.

En commission LIBE

Voici un extrait des travaux de la commission Libertés civiles justice et affaires intérieures du 14 janvier 2016.

Lire la suite

Adoption de mon rapport sur le Fonds Asile, Migration et Intégration

photo-fonds-asile-et-migration-14-mars

Je me réjouis de l’adoption jeudi 13 mars au Parlement européen, à une très large majorité, de mon rapport sur le Fonds Asile, Migration et Intégration. Le futur règlement fixe l’allocation des fonds pour la période 2014-2020 et le montant minimum que chaque États membres devra dépenser pour ces politiques. Retrouvez-ci dessous le communiqué du Groupe Socialistes et Démocrates et mes commentaires suite à ce vote.

Retrouver également ici, en vidéo, mon intervention durant le débat de plénière précédant le vote.

Communiqué du Groupe Socialistes et Démocrates:

Migrations : une nouvelle boîte à outils, un nouveau cap à franchir

Le Groupe des Socialistes et Démocrates se réjouit de l’adoption, aujourd’hui, à une très large majorité du rapport de Sylvie Guillaume sur le Fonds, Asile, Migration et Intégration (AMIF). Ce nouvel instrument financier, qui couvre la période 2014-2020, dispose d’un budget d’environ 3,1 milliards d’euros sur 7 ans, ce qui représente une augmentation d’environ 50% par rapport aux trois fonds de la période 2007-2013 qu’il fusionne et élargit désormais.

Ce vote vient clôturer une année de discussions intenses et souvent difficiles avec le Conseil. Mené par la Rapporteure socialiste, Sylvie Guillaume, le Parlement européen a obtenu des avancées majeures dans certains domaines clés.

« Une étape décisive a été franchie aujourd’hui. Malgré les coupes budgétaires et l’opposition du Conseil, le Parlement a réussi à renforcer les droits des migrants, en privilégiant notamment le financement des politiques en matière d’asile et d’intégration, » se félicite Sylvie Guillaume.

Au titre des batailles menées par le Parlement, les principales améliorations obtenues incluent entre autres : 1) une répartition juste et transparente des financements entre les différentes objectifs du Fonds (asile, intégration et retour) en prévoyant qu’un minimum de 20% des ressources disponibles soit alloué respectivement aux politiques d’asile et d’intégration ; 2) une participation des ONG et organisations internationales pertinentes pour le développement, la mise en œuvre et le suivi du Fonds au niveau national ; 3) un renforcement d’une approche axée sur les résultats qui ne se contenterait pas d’avoir une vision comptable des actions menées, mais privilégierait également une évaluation qualitative de leurs réalisations ; 4) une coordination accrue et une meilleure cohérence entre les actions menées dans les pays tiers -qui pourront désormais être financées par ce fonds- et la politique européenne d’action extérieure et de développement.

« Avec ce nouvel instrument financier, l’Union européenne et ses États membres disposent d’une boîte à outils complète et opérationnelle pour transformer l’essai. Ils sont aujourd’hui en capacité de mener une approche à la fois globale et ambitieuse sur les questions migratoires. Ce nouveau cap trancherait profondément avec les priorités politiques trop souvent morcelées et à court terme qui ont été malheureusement jusqu’ici privilégiées. Les dés sont lancés, à eux de jouer ! », poursuit-elle.

« De son côté, le Parlement a très clairement une carte à jouer ; il nous faudra en effet suivre de près les activités qui seront financées tant au niveau national qu’au niveau européen. Le Parlement européen y veillera, » conclut-elle.