FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Vidéos

Mes questions à Mariya Gabriel


 

Cette semaine, j’ai eu le plaisir d’interroger Mariya Gabriel, Commissaire européenne à l’Économie et à la Société numérique. Elle vient de mettre en place un groupe d’experts chargé d’avoir une réflexion et de faire des propositions pour lutter contre le phénomène des fausses nouvelles ou « fake news ».

 

Audition du Défenseur des Droits

Jacques Toubon que l’on a connu Ministre de la de la Justice à la fin des années 90 a été nommé Défenseur des droits en 2014 par le Président de la République. Il a démontré depuis qu’il prenait son rôle très au sérieux.
On se souvient qu’il s’est opposé au projet de modification de la constitution autorisant la déchéance de la nationalité, qu’il a critiqué l’application de l’état d’urgence et dernièrement s’est opposé à la politique migratoire du gouvernement.
Il a en particulier pointé la circulaire gouvernementale du 12 décembre qui prévoit le recours à des «équipes mobiles» dans les centres d’hébergement d’urgence pour en recenser les occupants, et les orienter vers des structures différentes selon qu’ils seraient réfugiés, demandeurs d’asile ou déboutés. Il a été saisi de ces questions par la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS, ex-FNARS) pour lui demander «d’intervenir auprès du gouvernement» pour qu’il revienne sur ses dernières instructions « portant gravement atteinte aux droits fondamentaux » des étrangers.
C’est dans ce contexte que la Commission terrorisme (TERR) du Parlement européen l’a auditionné ce lundi 8 janvier.

En visite au lycée Auguste Escoffier à Cagnes-sur-Mer

Voici quelques images d’une visite enthousiasmante le 15 décembre au Lycée professionnel Auguste Escoffier à Cagnes-sur-Mer, spécialisé restauration et pâtisserie (entre autre) également école ambassadrice de l’UE.
Le programme « école ambassadrice » consiste à créer des partenariats avec des établissements d’enseignement secondaire pour leur proposer une meilleure connaissance du travail du Parlement européen.
Les jeunes engagent des actions sur un an : création de sites web ou d’un point d’information, tenue de stands… A l’issue de cette période une plaque est apposée sur l’école et les jeunes qui ont participé reçoivent un diplôme (et c’est pour le remettre que je suis là 😉).