FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Combat contre la pauvreté : les S&D demandent une garantie européenne pour enfants

enfants

Communiqué du groupe S&D – Bruxelles le 19 novembre 2015

Aujourd’hui, en Europe, 21 % des enfants sont en risque de pauvreté. En effet, au moins 20 millions d’enfants souffrent quotidiennement d’un manque de revenus et de services fondamentaux. Un grand nombre d’entre eux ne mangent pas un repas chaud par jour.

Dans ces conditions, les Socialistes & Démocrates au Parlement européen demandent l’instauration d’une garantie européenne pour enfants, financée sur le budget de l’UE, afin d’extraire ces enfants de la pauvreté.

Cette proposition sera soumise à un vote crucial, la semaine prochaine au Parlement européen à Strasbourg. Le projet a été discuté, ce 19 novembre, avec des représentants de la société civile, le ministre luxembourgeois des Affaires sociales Nicolas Schmit et son homologue néerlandais Jetta Klijnsma, à l’occasion d’une conférence organisée par le Groupe des Socialistes & Démocrates.

Jutta Steinruck, eurodéputée et porteparole S&D pour les affaires sociales et l’emploi, a déclaré ceci :

« La pauvreté est toujours synonyme d’exclusion, particulièrement pour les enfants. Par conséquent, notre groupe a inscrit la lutte contre les racines de la pauvreté infantile en haut de sa liste de priorités et demande, depuis plus de deux ans, l’instauration d’une garantie européenne pour enfants. Des soins de santé gratuits, un enseignement et la garde d’enfants gratuits, des conditions de logement décentes et une alimentation appropriée constituent les conditions basiques pour permettre à tout enfant de mener dans la dignité une vie sûre et autodéterminée. »

Villja Blinkevičiūtė, eurodéputée et porteparole S&D en la matière, a ajouté ceci :

« Nous voulons offrir un avenir à des millions d’enfants et de familles de toute l’Europe, en rompant, au plus jeune âge possible, le cercle vicieux de la pauvreté. »

« Dans cet esprit, nous espérons que notre proposition de garantie pour enfants recueillera une solide majorité, la semaine prochaine à Strasbourg. Nous voulons que la Commission européenne agisse le plus vite possible, pour que chaque enfant en situation de risque de pauvreté puisse bénéficier gratuitement de soins de santé, d’un enseignement, d’une garde d’enfants, et qu’il dispose d’un logement décent et d’une alimentation appropriée. »

« Investir dans les enfants et leur bien-être n’est pas juste une obligation morale. C’est aussi une priorité sociale et économique. La garantie pour enfants doit être considérée comme un outil à long terme, destiné à assurer l’égalité des chances à toute une génération, et à aider les parents à s’extraire de l’exclusion sociale et à intégrer le marché du travail. »

 

 

 

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume