FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Courrier en défense de Strasbourg, siège du Parlement européen

voici un courrier adressé le 15 mars à Fréderic Bierry, Président du Conseil Départemental du Bas-Rhin et signé les membres de la Délégation socialiste française.

Monsieur le Président,

Nous avons bien reçu la « Lettre ouverte aux partis et candidats » que vous nous avez adressée le 8 mars 2019 et nous vous en remercions.

Vous y mentionnez l’importance du scrutin européen à venir et votre attachement à Strasbourg, siège du Parlement européen.

Au nom des eurodéputés socialistes et radicaux, je tiens à vous assurer de notre engagement constant et de notre plein soutien à Strasbourg comme siège du Parlement européen. Au-delà du respect des traités, ce positionnement garantit les équilibres institutionnels et politiques et surtout s’inscrit dans l’Histoire de notre continent

Être à Strasbourg n’est pas une fantaisie. Cet emplacement a une histoire, un sens et un avenir. Incontestablement, Strasbourg est l’incarnation même d’une part de l’histoire de la construction européenne, voire de son essence. La ville est précisément le symbole de la fraternité des peuples que l’Union recherche et cimente chaque jour un peu plus. Elle est une manifestation des bénéfices de la paix, de la réconciliation franco-allemande. C’est à Strasbourg que Simone Veil présida le premier Parlement européen élu au suffrage universel. C’est à Strasbourg qu’Helmut Kohl a reçu les hommages qui lui étaient dus.

Parce que tourner le dos à cet héritage serait une grave erreur, vous pouvez compter sur notre vigilance et notre engagement envers la construction européenne et sa capitale, tant dans les valeurs qu’elle représente que dans ses symboles.

En restant disponible pour échanger à ce sujet, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations distinguées.

Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy, Éric Andrieu, Pervenche Berès, Karine Gloanec Maurin, Sylvie Guillaume, Louis-Joseph Manscour, Vincent Peillon, Virginie Rozière

 

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume