FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Des maires hongrois au Parlement

maires

Parce que la situation en Hongrie est un sujet d’inquiétude constant ces dernières années depuis que Viktor Orbán est au pouvoir, les S&D organisent régulièrement des contacts avec ceux qui représentent le courant progressiste.

Ce mercredi 30 novembre, j’ai rencontré 10 maires socialistes hongrois au Parlement à Bruxelles, dans le cadre d’une visite organisée par le chef de la Délégation nationale hongroise au sein du Groupe S&D, István Ujhelyi :

Celui-ci nous le dit d’emblée : ces maires représentent l’opposition socio-démocrate en Hongrie. Viktor Orbán a très tôt compris que c’est en affaiblissant les forces locales qu’il pourrait renforcer son pouvoir.

Les visiteurs nous ont décrit comment s’organise le paysage politique et institutionnel au niveau local :

Au total, on compte 3200 municipalités, dont seulement 200 à 300 grandes villes. La grande majorité des municipalités en Hongrie est composée de petites villes, dont les maires sont pour la plupart étiquetés indépendants. Les mairies socialistes se trouvent essentiellement dans les grandes villes. A l’heure actuelle, on en compte 50 avec des maires socialistes ; 50 autres sans étiquette, mais proches de la Gauche. La principale difficulté pour les petites villes, c’est qu’elles sont dépendantes des autorités nationales, qu’il s’agisse des infrastructures, des financements etc.

Ce qui est frappant dans les municipalités occupées par les maires socialistes, c’est la visibilité de l’Europe. L’Union européenne et ses valeurs y sont mises en avant, les citoyens y sont sensibilisés. Dans les autres municipalités, au contraire, la marque européenne est gommée !

Partant de ce constat, il est donc particulièrement important de souligner le lien qui unit la Hongrie avec l’Union européenne. Il faut ainsi trouver des canaux pour rendre ce lien visible, notamment dans le cadre de jumelages.

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume