FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Dieselgate: le rappel de TOUTES les voitures non conformes devrait être obligatoire et respecter un délai clair, affirment les S&D

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 14 septembre 2017

_ _ _

Les socialistes et les démocrates veulent clôturer l’histoire sans fin du Dieselgate. Lors du débat en plénière aujourd’hui au Parlement européen, ils ont demandé instamment à la Commission et aux États membres de mettre en œuvre les recommandations de la commission d’enquête parlementaire sur le contrôle des émissions dans le secteur de l’automobile (EMIS).

La Vice-Présidente du groupe S&D responsable pour le développement durable Kathleen Van Brempt, a déclaré:

« La Commission européenne doit respecter les recommandations de la commission d’enquête EMIS sur le Dieselgate. Cela signifie en terminer avec les pratiques du passé et se préparer à l’avenir. Jusqu’à présent, les réponses de la Commission et des États membres manquent de sérieux et de fermeté.

« Tous les véhicules Volkswagen équipés de dispositifs défectueux devraient avoir été réparés d’ici l’automne 2017. Cependant, plus de 3 millions d’entre eux n’ont pas encore été rappelés et seulement quatre États membres ont rendu ce rappel obligatoire. Nous demandons instamment à la Commission et aux autorités nationales de mieux coordonner le rappel des véhicules VW et de veiller à ce que les consommateurs soient correctement compensés si le rappel entraîne des effets néfastes sur la consommation de carburant et la durabilité de la voiture.

Christine Revault d’Allonnes Bonnefoy, rapporteure S&D de la commission EMIS, a ajouté:

« La Commission a lancé plusieurs procédures d’infraction, mais le processus est trop lent et manque de garanties juridiques pour les consommateurs. Ces procédures ne garantissent pas que leurs voitures seront correctement réparées. Beaucoup de consommateurs font face à une situation dans laquelle ils doivent payer eux-mêmes les propres réparations. Les programmes de rappel sont maintenant volontaires, créant un patchwork de différentes mesures nationales. L’Europe devrait les rendre obligatoires et les rationaliser afin que tous les Européens soient traités de manière égale.

« Les délais doivent être respectés. Cela ne peut pas durer éternellement. Des millions de voitures ont été affectées et attendent encore d’être réparées. Dans l’intervalle, des émissions excessives continuent à détériorer et polluer l’air, à avoir des conséquences sur la santé des citoyens. Il est plus que le temps de prendre des mesures concrètes.  »

Seb Dance, porte-parole du groupe S&D pour la commission EMIS, a déclaré:

« Si l’Europe n’accélère pas l’électrification de son parc automobile, nos industries vont bientôt perdre des parts de marché une fois que les voitures électriques seront moins chères que leurs homologues aux moteurs à combustion. Sans une stratégie appropriée, de plus en plus de grandes usines de batteries et d’emplois hautement qualifiés se développeront aux États-Unis et en Asie, et l’Europe restera à la traine.

« Comme l’a recommandé la commission EMIS, nous avons besoin de quotas VZE (Véhicule Zéro Émission) dans la proposition à venir sur les normes de CO2 pour les voitures et les fourgonnettes dans le but d’éliminer progressivement toutes nouvelles voitures émettrices de CO2 d’ici à 2035 ».

 

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume