FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

En route avec Gianni !

gianni-pittella

Mercredi, Gianni Pittella, Président du groupe des Socialistes et Démocrates dont je fais partie, a été réélu par acclamation à la tête de notre groupe. Ce vote, qui témoigne d’une grande cohésion du groupe, trouve également ses racines dans l’homme politique engagé qu’est Gianni Pittella. Je vous propose un retour sur son parcours :

Originaire de la province de Potenza en Italie, il s’engage très jeune en politique et devient à 21 ans secrétaire régional du Mouvement des jeunes socialistes. Après avoir occupé des fonctions municipales, régionales puis nationales en ayant été élu député en 1996, il devient responsable national du parti des Démocrates de gauche pour les Italiens dans le Monde.

Il abandonne cette position dès l’année suivante, 1999, lors de son élection en tant que député européen pour la circonscription d’Italie méridionale. Réélu en 2004 puis en 2009, il participe à la formation du nouveau groupe parlementaire qui n’est autre que l’actuelle Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen. Il devient également premier vice-président du Parlement européen le 14 juillet 2009.

Aux dernières élections européennes, il est réélu et devient presque dans le même temps Président du groupe des socialistes et démocrates (S&D) européens. En plus de ses fonctions de Président du groupe, il est également membre de la Délégation à l’Assemblée parlementaire euro-latino-américaine et membre suppléant de la Commission des budgets et de la Délégation pour les relations avec les pays de la Communauté andine.

Gianni Pittella est un homme de conviction et c’est parce nous savons qu’il portera haut les ambitions du Parlement européen qu’avec mes collègues socialistes et démocrates nous soutenons sa candidature au poste de Président du Parlement Européen. La refondation dont l’Union Européenne a tant besoin ne peut se faire qu’avec la gauche et nous ne pouvons laisser le projet européen, soumis à de rudes épreuves ces dernières années, aux mains d’une droite prisonnière de ses dogmes libéraux, de ses liens avec le patronat et la finance et dont l’envie d’Europe semble trop souvent en panne.

En route donc avec Gianni !

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume