FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Enquête sur l’avenir de la PAC

Comment faire de la concertation à 500 millions ? Sur cette question, la Commission européenne trébuche parfois tout en menant régulièrement des consultations auprès des citoyens. La dernière en date concerne la politique agricole commune (PAC) et en voici un aperçu.


Cette consultation a eu lieu par Internet dans l’ensemble de l’UE entre février et début mai. Si elle était ouverte à tous, son sujet la destine plus particulièrement aux professionnels de l’agriculture. Pas moins de 322 912 contributions ont été envoyées, qu’il revient à la Commission de dépouiller désormais. Les résultats seront présentés début juillet, au moment où démarre un processus de réflexion sur la PAC post 2020.

En effet, la PAC, l’une des réussites de l’intégration européenne, doit se remettre en question, notamment pour amener les exploitants à produire de manière durable et contribuer à aider l’UE à mettre en œuvre les accords internationaux sur le climat. Associer les plus concernés à la réflexion parait aller de soi, pourvu que l’on trouve la méthode, en discernant ce qui relève de la participation citoyenne et du lobbying, de l’intérêt général et du particulier.

Les réponses à cette consultation publique sur « la modernisation et la simplification de la PAC » ont été données à 97% à titre individuel et 3% proviennent d’organisations. 9,3% des répondants seraient issus du secteur agricole.

L’Allemagne est le pays qui a fourni le plus de réponses avec 45% du total, suivie de la France (12,5%), de l’Italie (12%), de l’Espagne (7,6%), de la Belgique (6,4%) –

(source : Agence Europe)

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume