FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

EYE 2016 : les participants présentent leurs idées aux députés

eye

Communiqué du Parlement européen – 10 octobre 2016

– – –

Plus de 7 500 jeunes se sont retrouvés à Strasbourg en mai dernier à l’occasion de la deuxième édition de la Rencontre des Jeunes européens (EYE 2016). Venus de toute l’Europe, ils ont échangé durant deux jours sur de nombreuses thématiques clés, du chômage des jeunes au changement climatique. Leurs principales idées et réflexions pour l’Europe de demain vont maintenant être présentées aux députés afin de servir de source d’inspiration au travail parlementaire.

Environ 7 500 personnes se sont rassemblées à Strasbourg les 20 et 21 mai dernier dans le cadre de la Rencontre des jeunes européens afin d’échanger leurs idées sur des sujets liés à la jeunesse, d’imaginer des solutions innovantes et de rencontrer des décideurs politiques et d’autres personnalités.

Cinquante grandes idées et réflexions ont ensuite été reprises dans un rapport qui a été remis à tous les députés européens au début du mois de septembre. Les participants vont maintenant les présenter aux commissions du Parlement européen concernées.

Le programme des auditions

  • Commissions des affaires étrangères et du développement : 11 octobre à partir de 10 heures
  • Commission de la culture : 8 novembre à partir de 10 heures
  • Commission de l’emploi et des affaires sociales : 8 novembre à partir de 11 heures 30
  • Commission des affaires constitutionnelles : 8 novembre
  • Commission du commerce international : 28 novembre à partir de 15 heures 30
  • Commission des libertés civiles : 29 novembre à partir de 9 heures
  • Commission de l’industrie : 29 novembre à partir de 17 heures 30
  • Commission de l’environnement : début 2017

Rejoignez les débats en ligne

Toutes les auditions seront diffusées en direct sur le site web de la Rencontre des Jeunes européens.

Vous pouvez participer aux discussions sur Twitter grâce au mot-clé #EYE2016.

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume