Aujourd’hui les mesures européennes anti-dumping contre la vente de panneaux solaires chinois dans l’Union européenne vont prendre fin. Ces mesures avaient été mises en place en 2013 afin de protéger l’industrie solaire européenne face aux importations massives de panneaux chinois.

Les eurodéputés socialistes et radicaux dénoncent avec force ce renoncement de la Commission européenne.

Pour Emmanuel Maurel, membre de la commission en charge du commerce international, « la transition énergétique doit rimer avec la création d’emplois en Europe. Par ailleurs, produire des panneaux solaires en Chine, avec des normes environnementales au rabais, revient à polluer dans l’objectif de développer les énergies renouvelables… un contre-sens !« .

Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy, présidente de la délégation socialiste française, a ajouté : « cette décision menace d’être dévastatrice pour l’industrie, les savoir-faire et l’innovation. Les capacités excédentaires dans la fabrication de panneaux solaires de la Chine, dans le contexte de guerre commerciale avec Trump, fait que nous risquons de voir le marché européen inondé de produits à bas coûts. Il est urgent d’agir !« .