FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Frappes américaines en Syrie

Le 4 avril, des armes chimiques ont été utilisées en Syrie, faisant plus de 80 morts dont de nombreux enfants. Les experts ont la certitude que ce crime odieux a été commis par le régime de Bachar Al-Assad. Déjà en août 2013, il s’était rendu coupable d’un crime de même nature. Quelques heures plus tard, les Américains ont réagi par une frappe massive d’une soixantaine de missiles sur une base militaire syrienne.

Cette nouvelle tension internationale est bien sûr très inquiétante. Les européens ne peuvent en rester des spectateurs passifs et doivent se coordonner. C’est ce qu’a fait le Président Hollande qui s’est entretenu avec la Chancelière Merkel.

Voici le communiqué publié par l’Élysée à l’issue de l’entretien :

———————

Communiqué conjoint du président de la République et de la Chancelière allemande

 

Le Président et la Chancelière allemande se sont entretenus au téléphone ce matin sur la situation en Syrie.

A la suite du massacre chimique perpétré le 4 avril à Khan Cheikhoun dans le nord-ouest de la Syrie, une installation militaire du régime syrien utilisée pour des bombardements chimiques a été détruite cette nuit par des frappes américaines. Nous en avons été préalablement informés.

Assad porte l’entière responsabilité de ce développement. Son recours continu aux armes chimiques et aux crimes de masse ne peut en effet rester impuni. C’est ce que la France avait demandé à l’été 2013 au lendemain de l’attaque chimique de la Ghouta.

La France et l’Allemagne poursuivront donc leurs efforts avec leurs partenaires dans le cadre des Nations Unies pour sanctionner de la manière la plus appropriée les actes criminels liés à l’utilisation des armes chimiques interdites par tous les traités.

Nous appelons la communauté internationale à se rassembler en faveur d’une transition politique en Syrie, conformément à la résolution 2254 du Conseil de sécurité et au communiqué de Genève.

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume