Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Bruxelles, le 23 janvier 2019

_ _ _

Les eurodéputés socialistes et radicaux appellent une nouvelle fois le Président de la République et le Gouvernement à suspendre tous les produits contenant du glyphosate. Il y a urgence : les conclusions de l’ANSES sont sans équivoque, nos enfants sont concernés dès leur naissance, via les couches culottes.

La réaction du Gouvernement est clairement insuffisante : ce dernier appelle les fabricants et distributeurs de couches culottes à revoir les compositions et les modes de fabrication, tout en laissant cette substance être disséminée dans la nature.

Pour Eric Andrieu, Président de la commission pesticides au Parlement européen, « Il faut appliquer le principe de précaution ! Ce Gouvernement doit cesser de maudire les conséquences des causes qu’il chérit et dont il est responsable ! ».

Mardi de la semaine dernière, le tribunal administratif de Lyon a annulé l’autorisation de mise sur le marché du Roundup Pro 360. Mercredi de la semaine dernière, le Parlement européen a adopté à une large majorité les recommandations de la Commission PEST chargée d’enquêter sur les procédures d’autorisation des pesticides en Europe et de mettre en lumière les graves lacunes de la législation européenne. Aujourd’hui, nous avons l’affirmation que les couches culottes contiennent du glyphosate.

Avant de conclure : « Demain ? Le lait pour enfant ? Les pots pour bébé ? Trois règles doivent s’imposer : transparence, indépendance et stricte application du principe de précaution. C’est dans cet objectif que nous proposons une refonte de la législation européenne sur l’autorisation des produits phytosanitaires. Il faut agir vite ! ».