FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

« Interdisons le sexisme, aucune femme ne mérite d’être un produit de marketing »

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 6 mars 2017

_ _ _

Pour marquer la Journée internationale des droits des femmes de cette année, les Socialistes & Démocrates au Parlement européen lancent une plateforme européenne de villes en lutte contre la publicité sexiste.

Dans ce cadre, les S&D organisent ce 6 mars une conférence spéciale au Parlement européen, pour décerner un label-récompense aux maires des villes qui ont mis en place des interdictions de publicité sexiste dans les endroits publics comme les métros, les arrêts de bus et les rues.

Parmi les participants à la conférence figurent des représentants des villes de Londres (Angleterre), Francfort (Allemagne), Bucarest secteur 5 (Roumanie), et Charleroi (Belgique).

Udo Bullmann, président faisant fonction du Groupe S&D, a déclaré ceci, avant la conférence :

« Cela me fait grand plaisir d’honorer toutes les femmes avec une initiative qui vise à interdire le sexisme dans la publicité. En effet, les Socialistes & Démocrates se battent depuis longtemps contre le sexisme. Car celui-ci est contraire au principe d’égalité des sexes, qui est une des valeurs fondamentales de notre famille politique. Or, les messages sexistes et stéréotypés conviés par des images, des mots ou l’expression d’attitudes, dans la publicité, influencent l’état d’esprit des gens. De plus, l’abolition de la publicité sexiste vaut aussi comme signal d’arrêt à la violence à l’égard des femmes, pour laquelle nous pratiquons la tolérance zéro. »

« À travers cette initiative, nous encourageons tous les dirigeants sociaux-démocrates à agir ensemble pour interdire la publicité sexiste dans leurs voisinages locaux, afin de contribuer à la construction d’une société où règne l’égalité des sexes. »

Iratxe Garcia Perez, eurodéputée et porte-parole du Groupe S&D pour les droits des femmes et l’égalité des sexes, a ajouté ce qui suit :

« En tant que femme, je me sens souvent offensée par la publicité sexiste. Il est grand temps d’interdire le dénigrement des femmes et leur réduction au rôle d’objets sexuels. Nous en avons assez de l’utilisation de jeunes filles en maillot de bain pour vendre des voitures ; nous en avons assez des campagnes pour des corps parfaits qui stigmatisent les femmes non conformes à l’image des concepteurs de la taille zéro ; et nous en avons assez de la représentation de femmes dans des rôles stéréotypes traditionnels. »

« Mettons fin au sexisme ! Aucune femme ne mérite d’être considérée comme un produit de marketing ou un objet sexuel. »

Édouard Martin, eurodéputé S&D, socialiste français et membre de la Commission des droits de la femme et de l’égalité des genres du Parlement européen, a précisé les points suivants :

« La publicité ne vise pas seulement à vendre des produits, elle nous dicte aussi un mode de vie. Dans cette optique, les femmes doivent être conformes à des représentations idéalisées de la maternité, du professionnalisme féminin, présenter un corps parfaitement lisse toujours prêt pour la plage, tandis que les hommes sont supposés virils et avoir toujours une femme à leur côté. »

« Malheureusement, cela engendre un terrain fertile pour la violence psychologique et sexuelle. Dans le contexte des campagnes #MeToo , il est de notre responsabilité de changer tous nos comportements. »

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume