FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Intervention en plénière : programme « L’Europe pour les citoyens »


Monsieur le Commissaire,
Chers Collègues,

Je veux tout d’abord à féliciter ma collègue, Teresa Gimenez Barbat, pour son travail.
Dans un domaine comme celui-ci la coopération avec les groupes politiques et l’écoute est indispensable pour aboutir à un rapport ambitieux et donner un nouvel élan au Programme « Europe pour les citoyens ».

Quelles sont nos priorités, Selon moi, elles sont au nombre de 4.

1/ Sur la question du budget, il faut envoyer un message politique clair : nous voulons une augmentation substantielle des moyens mis à disposition de ce programme qui concerne très directement les citoyens européens. Il n’est pas normal d’avoir un taux d’acceptation de dossiers aussi faible. Ne pas évoluer ici signifierait décrédibiliser le programme auprès de nos citoyens les plus engagés.

2/ Sur base juridique nous voulons être clairs : le Parlement Européen, en tant qu’institution représentant les citoyens européens, ne peut pas être absent du processus législatif. Une solution juridique est indispensable. C’est non négociable !

3/ La 3ème priorité, c’est le besoin d’une communication plus active : à l’ère du numérique et des réseaux sociaux, il est important que le programme puisse être visible sur le web, et soit présenté dans un discours non bureaucratique et pédagogique. Ce Programme doit aussi toucher des nouveaux publics, les jeunes en particulier dont on voit le faible engagement civique lors des élections européennes. Il faut donc sortir des formats compassés de réunions publiques, en développant des projets plus dynamiques, permettant de faire partager des expériences.

4/ Enfin, pour être accessibles, les procédures de ce programme doivent être simplifiées : les efforts doivent porter sur les petits porteurs de projet et impliquer davantage dans la définition des priorités la société civile qui est certainement la mieux placée pour traduire les préoccupations des citoyens.

Dans le climat hostile que l’Europe traverse ce programme doit servir de point d’appui pour relancer le projet européen auprès des citoyens.

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume