FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Intervention en plénière – Urgence humanitaire en Méditerranée

Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, tous les chiffres sont là pour en attester: les arrivées via la Méditerranée sont en baisse. Certes, elles ne vont pas s’arrêter net, en particulier si on considère les bouleversements climatiques à venir.

Alors, on peut essayer de se concentrer sur la manière de repousser les migrants hors de nos frontières, mais l’Union européenne doit également travailler sur l’accueil et l’intégration. Pour ce faire, les pouvoirs publics locaux doivent être au cœur de la réflexion. L’arrivée des migrants a avant tout des effets au niveau local. C’est là qu’il faut loger, scolariser, employer les nouveaux venus.

Le défi de l’Union est donc d’appuyer les collectivités locales pour qu’elles transforment ces arrivées en atouts. Les moyens budgétaires existent dans le Fonds européen «Asile, migration et intégration». Ils doivent être augmentés, orientés vers les collectivités locales et facilités, parce que, contrairement à ce que vous avez indiqué, Monsieur le Commissaire, il ne s’agit pas de s’adresser à la Commission pour que cela fonctionne. C’est infiniment plus compliqué que cela.

Dans ce court message, je veux rendre hommage à l’engagement des collectivités locales, en dépit du manque de soutien des États. Elles sont la clé du succès des politiques d’intégration.

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume