FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

La jeunesse et la mode au Parlement

Il y avait du monde ce mardi au Parlement  pour admirer le défilé Mode et Chapeaux, un évènement entièrement créé par plus de 60  lycéens de la région Auvergne-Rhône-Alpes et Lunéville. C’est le fruit d’une année de collaboration entre six lycées professionnels : le lycée Camille Claudel, Ecole Ambassadrice, de Lyon 4ème, avec les sections « Chapelier modiste » & « vêtement flou » ; le lycée du Premier Film, Ecole Ambassadrice du Parlement européen, de Lyon 8ème pour le maquillage scénique ; le lycée Claude Bernard de Villefranche pour les compositions florales et maquillage ; le lycée privé de la Coiffure, de Lyon 4ème ; la Fondation La Mâche, de Lyon 8ème, pour le son et les lumières ; le lycée Lamarque, de Rillieux-la-Pape, pour l’ameublement scénique ;  le lycée Sainte Marie, de Saint-Étienne, pour la photographie et enfin le lycée Paul Lapie de Lunéville pour la broderie

Ces créations originales ont été admirées par nombre de mes collègues du Parlement européen, dont Antonio Tajani, son Président qui s’est déplacé pour l’occasion. J’ai moi-même beaucoup apprécié la finesse et la recherche de certaines pièces et me suis laissée surprendre par des créations plus insolites. En appuyant cet événement, je souhaitais que le Parlement européen apporte son soutien à l’enseignement professionnel et reflète la stratégie pour la jeunesse que nous défendons : une éducation inclusive qui multiplie les approches interdisciplinaires, coopératives et créatrices.

Hasard de calendrier et pas des moindres ! des membres d’ECCIA (Alliance européenne des industries culturelles et créatives qui représente le secteur du luxe) étaient présents au Parlement et ont été orientés vers le défilé. J’espère qu’ils ont pu apprécier autant que nous les créations originales et recherchées de nos jeunes apprentis.

La forte mobilisation et la coopération entre ces élèves ont fait de cet évènement une exceptionnelle réussite. Je continuerai à encourager de telles initiatives qui offrent un véritable lieu d’expression pour les jeunes et donnent au Parlement européen une dimension humaine supplémentaire.

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume