FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Le prix Sakharov a été décerné à Raif Badawi.

freeraif

Le Prix Sakharov 2015 pour la liberté d’expression a été décerné ce jeudi 29 octobre au blogueur saoudien Raif Badawi. La Conférence des Présidents, c’est-à-dire, le Président du Parlement européen Martin Schulz et les chefs de file des différents groupes politiques ont ainsi approuvé le candidat proposé par le groupe S&D.

Martin Schulz a indiqué avoir l’intention d’appeler le Roi d’Arabie Saoudite afin qu’il mette fin à l’exécution de cette peine, permette à Raïf Badawi de retrouver sa famille et d’assister à la session plénière de décembre pour recevoir son Prix.

A propos de Raif Badawi

C’est un blogueur saoudien et défenseur des droits de l’homme. Il est l’auteur du site web Free Saudi Liberals. Arrêté en 2012, il a été condamné à 10 ans de prison, à 1000 coups de fouet et à une lourde amende pour avoir insulté les valeurs de l’Islam sur son site. Il a reçu cinquante coups de fouet en janvier 2015. Suite aux critiques internationales, la suite de sa sentence a été reportée.

Un peu plus tôt cette semaine, son épouse, Ensaf Haidar, a annoncé que les autorités saoudiennes avaient donné leur feu vert pour la reprise des coups de fouet. Ensaf Haidar vit actuellement au Canada avec les trois enfants du couple.

En février, le Parlement européen a adopté une résolution qui condamne fermement la flagellation de Raif Badawi, évoquant « un acte de cruauté révoltant ». Les députés ont appelé les autorités saoudites à « libérer immédiatement, sans condition, cet homme regardé comme un prisonnier d’opinion, qui n’a été emprisonné et condamné que pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression ».

A propos du prix Sakharov

Le Prix Sakharov est décerné chaque année par le Parlement européen. Il a été créé en 1988 pour honorer des personnalités collectives ou individuelles qui s’efforcent de défendre les droits de l’homme et les libertés fondamentales.

Les nominations peuvent être faites par un groupe politique ou par 40 députés minimum. Les commissions parlementaires des affaires étrangères et du développement votent pour choisir, parmi les nominés, les trois finalistes. Ensuite, c’est à la Conférence des Présidents de désigner le lauréat.

Les deux autres finalistes du Prix Sakharov 2015 étaient l’opposition démocratique au Venezuela et l’opposant politique russe assassiné Boris Nemtsov.

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume