FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Les progressistes remportent la bataille pour le renforcement de la transparence des processus de décision de l’UE

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 16 mai 2018

_ _ _

Ce 15 mai, les eurodéputés S&D s’associaient aux autres groupes progressistes de la commission Affaires juridiques du Parlement européen pour bloquer les tentatives libérales et conservatrices de réduire la transparence des processus de décision de l’UE.

En effet, une décision récente de la Cour de justice européenne statuait que les documents élaborés durant les négociations entre Conseil, Commission et Parlement européens en vue de finaliser de nouvelles lois, doivent être rendus publics à la demande. Or, le Groupe S&D est partisan du renforcement de la transparence de ce processus, dit du trilogue. Il s’agit de contribuer à l’ouverture du processus de décision européen. Dans ce contexte, le groupe est heureux que les forces progressistes aient bloqué les tentatives entreprises par le Groupe PPE conservateur et les libéraux du Groupe ADLE, qui visaient à faire appel de la décision de la Cour.

Tiemo Woelken, eurodéputé et porteparole du Groupe S&D en la matière, a déclaré ceci :

« Nous sommes heureux que la commission Affaires juridiques du PE ait voté contre la demande d’interjeter appel du jugement de la CJE. Ce vote envoie aux citoyens européens le message positif que l’UE souhaite l’ouverture en matière de processus de décision. À nos yeux, il est en effet évident que les citoyens aient le droit de savoir comment s’élaborent les lois qui les affecteront. À présent, il faut utiliser la décision de la CJE comme point de départ d’une ouverture sur le mode de fonctionnement de l’UE, qui doit être aussi transparent que possible. Cela nous aidera aussi à souligner l’hypocrisie des gouvernements nationaux, qui disent souvent une chose en public puis prennent une décision contraire en huis clos. Or, le Groupe S&D sera toujours partisan d’un renforcement de l’ouverture et de la transparence. En effet, il est honteux que des groupes supposément pro UE, comme les conservateurs du PPE et les libéraux de l’ADLE, votent pour que la prise de décision se déroule encore plus à huis clos. Heureusement, une coalition de forces progressistes a sauvé la mise et fait en sorte que le processus d’élaboration des lois européennes gagne en ouverture et en transparence. »

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume