FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Les S&D présentent leur conception d’un modèle révolutionnaire d’agriculture pour le 21e siècle

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Strasbourg, le 16 novembre 2017

_ _ _

L’agriculture et l’approvisionnement alimentaire sont au cœur du projet européen depuis le Traité de Rome, signé il y a 60 ans. Aujourd’hui, les nouveaux défis de la mondialisation, des nouvelles technologies, du changement climatique, etc., nécessitent une initiative courageuse pour propulser l’agriculture européenne dans ce siècle.

Dans cette optique, les Socialistes & Démocrates au Parlement européen ont adopté un exposé de position concernant l’avenir de l’agriculture. Ce document vise à définir une perspective à long terme, qui engage les jeunes générations et lie plus étroitement les politiques européennes à la production d’une alimentation de grande qualité, à la santé humaine, à la protection de l’environnement, et à la sauvegarde de l’emploi et de communautés dynamiques dans les zones rurales.

En effet, l’agriculture et l’industrie agroalimentaire représentent 6 % du PIB de l’UE, 11 millions d’exploitations et 44 millions d’emplois, dont 22 millions dans ces exploitations. Or, au cours des dernières décennies une série de pays européens ont assisté au déclin radical de la population agricole de leurs zones rurales, du revenu des agriculteurs et de l’emploi agricole – remplacé par le capital. Au cours de la période 2000-2012, 4,8 millions d’emplois agricoles à temps plein ont disparu. Ces pertes étaient concentrées dans les États membres les plus récents.

Éric Andrieu, eurodéputé et porte parole S&D pour l’agriculture, a déclaré ceci :

« L’alimentation est la base de la vie, et non pas une marchandise comme les autres. En conséquence, le droit à l’alimentation surpasse toute considération commerciale. Or, ce n’est qu’ensemble que nous pouvons répondre aux défis environnementaux, climatiques et alimentaires du 21e siècle, en révolutionnant notre modèle agricole. Dans cette optique, l’Europe doit récupérer son leadership et redevenir la force motrice dont le monde actuel a si cruellement besoin. »

« L’agriculture est un facteur clé pour maintenir en vie nos zones et nos communautés rurales. Une agriculture dynamique et productive qui participe à la lutte contre le changement climatique, contribuera à la protection des communautés contre les incendies, les sécheresses ainsi que la dégradation des eaux et des sols. »

« Or, toutes les réformes de la PAC, depuis les années 1990, ont laissé la bride sur le cou au marché. Les conséquences ont été dévastatrices pour les agriculteurs, l’environnement et les économies rurales, et elles ont été dangereuses pour notre sécurité alimentaire. Mais un autre modèle d’agriculture est possible ! Un modèle respectueux de la santé humaine et environnementale, et qui garantit en même temps aux agriculteurs un revenu décent et stable. Car ces agriculteurs ne désirent rien d’autre que de pouvoir vivre de leur travail. »

« L’agriculture a besoin d’une approche innovante et intrépide ! L’agriculture européenne a besoin d’une révolution, dès aujourd’hui – et non pas du statu quo jusqu’en 2025, au bénéfice d’une petite minorité, comme le demande la droite européenne. »

« L’agriculture et l’alimentation sont des questions sociales. Elles doivent revenir au cœur du projet politique européen. »

Le document S&D s’articule autour de cinq principes :

– permettre aux agriculteurs de vivre de leur travail ;

– élaborer une politique alimentaire et nutritionnelle qui sauvegarde la santé humaine ;

– accélérer la transition vers une agriculture durable et économiquement viable, pour répondre aux défis environnementaux et climatiques ;

– investir pour avoir des zones rurales dynamiques ;

– répondre aux défis géopolitiques de l’avenir.

 

Lire ici l’exposé de position S&D complet sur l’avenir de l’agriculture.

(uniquement en anglais pour le moment)

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume