FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

« Les voix de la sagesse doivent prévaloir à Washington, pour éviter une guerre commerciale », déclarent les S&D

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 8 mars 2017

_ _ _

Le Groupe S&D salue les mesures de rétorsion envisagées par la Commission européenne au cas où les États-Unis officialiseraient les menaces lancées par Donald Trump de taxer lourdement l’importation d’acier et d’aluminium. Si nous continuons à espérer qu’à Washington, les voix de la sagesse auront le dessus et qu’une guerre commerciale peut être évitée, l’Union européenne doit être prête et unie pour protéger vigoureusement ses entreprises et ses travailleurs et pour défendre les règles du commerce international.

Bernd Lange, eurodéputé et porteparole du Groupe S&D pour les relations commerciales UE-USA, président de la commission Commerce du PE, a déclaré ceci :

« Si Donald Trump concrétisait ses menaces, l’UE réagira proportionnellement mais vigoureusement. Cependant, nous faisons appel aux voix de la raison au sein de l’administration et du Congrès US, et au-delà, pour résister à ce qui pourrait être le coup d’envoi d’une guerre commerciale mondiale, dans laquelle tout le monde sera perdant. Par ailleurs, nous sommes d’accord que les surcapacités dans la sidérurgie et d’autres secteurs sont très préoccupantes. Mais pour les résoudre, on ne peut pas fermer les frontières et ignorer les racines du problème. La coopération internationale et les actions coordonnées doivent constituer la réponse. »

Alessia Mosca, eurodéputée et porteparole du Groupe S&D pour le commerce, a ajouté ce qui suit :

« Nous saluons les mesures équilibrées évoquées par la Commission. Sans provoquer d’escalade dans la guerre commerciale déclenchée par le président Trump, elles envoient un message précis : tout le monde doit respecter les règles.  Tout en espérant un changement de cap de la part de l’administration US, l’UE doit promptement prendre des initiatives dans le cadre de l’OMC. Il faut clairement faire comprendre que les questions mondiales nécessitent des solutions mondiales. En effet, les mesures unilatérales prises par le président des États-Unis sont totalement inefficaces contre le dumping chinois. Qui plus est, elles nuiront aux alliés les plus proches des États-Unis. À présent, nous devons veiller à offrir à nos travailleurs et nos entreprises des mesures de protection contre la menace d’une baisse des exportations et de hausse des importations, résultant d’une diversion commerciale. Dans cet esprit, nous appelons la Commission à suivre de près ce secteur, déjà victime de pratiques déloyales. »

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume