FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

L’Europe à Montbrison

On l’entend souvent : entre l’Europe telle qu’elle se décide à Bruxelles et les territoires, en particulier ruraux, les liens sont ténus, insuffisants. Pourtant derrière ce lieu commun, il y a plein de rencontres, d’initiatives et d’expériences. C’est en tout cas ce que j’ai constaté en participant à un évènement de la Fédération Régionale des MFR en Auvergne-Rhône-Alpes le lundi 29 mai dernier.

Les MFR – Maisons familiales rurales – sont des centres de formation, sous statut associatif et sous contrat avec l’État ou les Régions, qui ont pour objectifs la formation et l’éducation des jeunes et des adultes ainsi que leur insertion sociale et professionnelle. Elles sont implantées en milieu rural, proposent des parcours diversifiés, souvent exigeants et originaux, des séjours en internat et des contrats d’apprentissage en alternance.

La Fédération Régionale des MFR en Auvergne-Rhône-Alpes avait choisi d’organiser à Montbrison un évènement sur le thème de l’Europe pour conclure leur programme Erasmus. Le public venu de toute la région était composé d’élèves, d’éducateurs et de parents car ceux-ci sont parties prenantes en tant qu’administrateurs.

L’assemblée s’est appropriée certains débats d’habitude réservés aux enceintes de Bruxelles ou Strasbourg et a tenté d’y voir clair dans les scénarios sur l’avenir de l’union européenne. Il y a eu aussi des témoignages sur les possibilités de mobilité offertes par Erasmus.
En effet, Erasmus offre l’opportunité à des apprentis de poursuivre leur formation dans un autre pays. Ils en reviennent transformés, épanouis et désireux de continuer à apprendre et voyager.

En conclusion de ces travaux, j’ai pour ma part fait une nouvelle fois l’éloge d’Erasmus et félicité la communauté éducative des MFR pour son dynamisme, son ouverture et sa capacité à rassembler des publics autour de leur ambition.

 

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume