FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

L’inquiétante alternative en Allemagne

Dans cet entre deux tours, alors que toute l’Europe a les yeux fixés sur la France, je vous propose de tourner le regard sur nos voisins allemands. Le jeu politique y semble plus apaisé qu’en France, pourtant le pays doit désormais vivre avec l’AFD, un parti d’extrême-droite influent.

L’évènement est passé inaperçu pour cause de week end électoral mais l’AFD (Alternative für Deutschland) tenait son congrès à Cologne la semaine dernière. Fondée en 2013, c’est au départ une petite formation opposée à l’Euro. Elle a vu son audience augmenter de façon exponentielle en développant le thème de l’immigration, d’une façon qui s’apparente à celle du Front national en France.

A sa tête Frauke Petri, 41 ans a pendant un temps réussi à obtenir jusqu’à 20% des intentions de vote des électeurs allemands. Lors de ce congrès, elle a pourtant été mise à l’écart par une frange encore plus radicale de son parti. Sa démarche consistait à transformer le groupuscule initial en parti prêt à gouverner. Il ne s’agissait pas de changer la ligne anti-immigration et anti-islam mais de lisser les messages, éviter les dérapages et « dédiaboliser ». Ca nous rappelle Marine Le Pen ! Les deux partis FN et AFD ont d’ailleurs noué des liens et cherché des convergences dans leurs stratégies ces derniers mois. En fait, le congrès de Cologne s’est traduit par un résultat inverse à celui qu’espérait Frauke Petri. La ligne « dure » l’a emporté et elle a été évincée de ses responsabilités.

On peut noter qu’il ne suffit pas vouloir présenter une façade respectable pour y arriver. L’extrémisme fait partie de l’ADN de ce genre de parti et dissimuler sa nature ne l’empêche pas de ressurgir de façon inopinée.

Cela me fait penser à l’épisode que le FN vient de connaitre. Pour des raisons tactiques, Marine Le Pen a décidé de laisser la place de Présidente de son parti. Son vice-président Jean-François Jalkh était pressenti pour la remplacer. Il a été finalement écarté quand un journaliste a exhumé les déclarations négationnistes qu’il avait faites il y a quelques années. C’est bien une part d’identité de ce parti qui s’est exprimée à cette occasion. Le FN est définitivement infréquentable.

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume