FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

L’intervention militaire turque dans le nord de la Syrie inquiète gravement les S&D

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 23 Janvier 2018 

_ _ _

L’attaque turque contre l’enclave frontalière syrienne d’Afrin inquiète très fort les eurodéputés S&D. Il s’agit d’un territoire tenu par un groupe syro-kurde, soutenu par la Coalition.

L’eurodéputé et vice-président du Groupe S&D Victor Boştinaru a indiqué ceci :

« Si nous comprenons les préoccupations sécuritaires turques et reconnaissons le droit légitime d’Ankara d’assurer la sécurité de ses frontières, nous estimons toutefois que cet assaut peut avoir des conséquences dramatiques sur la situation humanitaire sur le terrain, déjà très dégradée, et qu’il pourrait saper la reprise des négociations de Genève. De plus, cette opération risque d’ouvrir un nouveau front et de détourner, ainsi, les combattants syro-kurdes de la Coalition de l’objectif principal et essentiel : la lutte contre Daech et les autres groupes terroristes. »

« Dans cette optique, nous exhortons le président Erdoğan à faire preuve de retenue, à limiter la portée et la durée de cette opération, à concentrer ses efforts sur la lutte contre Daech – et, par-dessus tout, à éviter toute perte civile. Par ailleurs, il est important d’évaluer rapidement les risques humanitaires et de garantir à l’aide humanitaire un accès total aux zones belligérantes. »

« Enfin, il est important de souligner que les Unités de protection du peuple (YPG) kurdes ont joué un rôle clé dans la bataille contre Daech en Syrie ; que l’établissement d’une paix durable en Syrie est dans l’intérêt de la Turquie ; et qu’un règlement politique durable ne peut être obtenu que moyennant un processus sous égide de l’ONU, considéré comme impartial par la population syrienne et doté de la légitimité internationale requise. »

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume