FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

L’UE doit agir maintenant pour sauvegarder l’État de droit en Hongrie

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 12 avril 2018

_ _ _

Ce 12 avril, la commission Libertés civiles, Justice et Affaires intérieures du Parlement européen votait en faveur du lancement des procédures de l’article 7 à l’encontre du gouvernement hongrois, en raison des attaques répétées et soutenues de celui-ci contre les valeurs fondamentales de l’UE.

Josef Weidenholzer, eurodéputé et viceprésident du Groupe S&D responsable des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures, a déclaré ceci :

« Le gouvernement hongrois fait fi des valeurs fondamentales de l’Union européenne. En effet, depuis 2010 il procède au démantèlement systématique de l’État de droit. Et la réaction de Viktor Orbán aux résultats des élections récentes montre que la situation ne va pas s’améliorer. Car dès l’annonce de sa victoire, il lançait une nouvelle attaque contre les médias et les organisations qui critiquent son gouvernement. Cela suffit : dans ces conditions, notre commission a adopté une proposition qui vise à lancer les procédures de l’article 7. Ce texte sera prochainement soumis au vote du Parlement européen en plénière. Par ailleurs, nous exhortons le Groupe PPE à condamner enfin la dérive autoritaire du gouvernement Orbán et à défendre ces valeurs européennes auxquelles il affirme croire. Il s’agit de la protection de l’État de droit en Hongrie et de la crédibilité de l’Union dans son ensemble. En effet, Viktor Orbán bafoue tous les principes fondateurs de notre Union. En conséquence, nous devons agir maintenant, avant qu’il ne soit trop tard. Nous devons utiliser tous les moyens à notre disposition pour protéger les droits fondamentaux des citoyens, tant hongrois qu’européens. »

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume