FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

L’UE doit faire honneur à ses valeurs et placer les Roms au cœur de son programme politique

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 10 avril 2018

_ _ _

Le Groupe S&D appelle l’Union européenne à placer l’amélioration de la vie des Roms au cœur de son agenda politique. Cet appel avait lieu dans le cadre de la semaine annuelle des Roms, organisée par l’UE du 9 avril au 13 avril 2018, et parallèlement au lancement d’une nouvelle publication concernant la manière dont l’UE doit combattre le racisme anti-Roms.

Soraya Post, eurodéputée et porte-parole du Groupe S&D pour les questions concernant les Roms, a déclaré ceci :

« L’Union européenne est fondée sur les valeurs de dignité humaine, d’égalité et des droits humains. Or, pour les Roms qui vivent en Europe, l’UE n’honore clairement pas ses valeurs. En effet, des millions de Roms ne bénéficient toujours pas de leurs droits humains fondamentaux. Ils subissent une discrimination massive tout au long de leur vie, qu’il s’agisse d’éducation, d’emploi ou d’accès à la justice. Cette situation est due à un racisme anti-Roms profondément ancré, qui marginalise les populations et communautés roms. Les commentaires dégoûtants proférés en Italie par Matteo Salvini, à l’occasion de la Journée internationale des Roms, illustrent la profondeur de ces préjugés. Il faut condamner ces remarques avec la plus grande vigueur. En effet, l’UE doit enfin se montrer à la hauteur de ses idéaux et placer l’amélioration de la vie des Roms au cœur de sa stratégie politique. »

« Dans ce contexte, les événements que nous organisons cette semaine, et le lancement, aujourd’hui, de notre publication, visent à proposer de nouvelles idées sur la manière de lutter contre les préjugés anti-Roms en Europe. Il faut mettre la pression sur les gouvernements nationaux afin qu’ils prennent enfin des mesures significatives en la matière. Dans cet esprit, nous avons demandé une série de mesures susceptibles de contribuer à la rectification des injustices dont les Roms ont souffert et qu’ils continuent à subir. Nous demandons la création, tant dans les États membres qu’au niveau de l’UE, de commissions Vérité et Réconciliation, afin de reconnaître la persécution, l’exclusion et la dépossession subies par les Roms tout au long de l’histoire. »

« Par ailleurs, nous demandons à la cour des comptes de vérifier la performance des programmes de l’UE en la matière, car ceux-ci semblent ne pas atteindre les personnes les plus désavantagées. De même, nous demandons une surveillance et une comptabilité par la société civile des discours de haine et des crimes de haine dans les États membres. »

« L’amélioration de la vie des Roms ne peut pas rester un sujet de second ordre. Si l’UE veut que sa voix en matière de droits humains soit crédible à l’échelle mondiale, elle doit immédiatement placer l’amélioration de la vie des Roms de l’UE en tête de sa liste de priorités. »

 

Note aux rédacteurs

La nouvelle brochure du Groupe S&D sur la lutte contre le racisme anti-Roms se trouve ici :

La semaine des Roms organisée annuellement par l’UE se poursuit jusqu’au jeudi 12 avril. Le programme complet se trouve ici :

 

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume