FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Face aux coupes brutales du Conseil, nouvelle bataille en vue pour le budget 2018 de l’Union

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Bruxelles, le 12 septembre 2017

_ _ _

Comment peut-on attendre de l’Europe qu’elle prenne à bras le corps la question de la sécurité, de l’emploi des jeunes, du changement climatique, de la crise agricole, de la recherche, de la défense, de l’accueil des réfugiés ou des catastrophes naturelles comme l’ouragan Irma, tout en lui refusant chaque année les moyens pour le faire ?

Lire la suite

Les S&D condamnent le revirement français concernant la TTF

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 11 juillet 2017

– – –

Ce 11 juillet les eurodéputés S&D exprimaient leur ébahissement et leur grave déception en prenant connaissance de l’intention manifestée par le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, de reporter sine die l’instauration d’une taxe européenne sur les transactions financières (TTF) dans dix pays de l’UE. De plus, le ministre Le Maire déclinait l’invitation lancée par la commission d’enquête du Parlement européen concernant les Panama Papers, pour participer à une audition spéciale aux côtés de ses collègues des Pays-Bas, d’Italie, d’Allemagne et d’Irlande.

Lire la suite

Le nouveau groupe de contrôle parlementaire d’Europol

Aujourd’hui, je souhaite vous parler d’Europol, l’Office européen de Police, situé à La Haye car j’ai été nommée membre du groupe de contrôle parlementaire de cette Agence.

Lire la suite

CETA, TAFTA et maintenant… JEFTA !

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Strasbourg, le 6 juillet 2017

– – –

Un nouvel acronyme qui se termine en –TA vient de s’inviter dans l’actualité européenne : il s’agit du JEFTA, petit nom du futur accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Japon.

Lire la suite

Lanceurs d’alerte demandent protection

Ils font partie des nouveaux héros de notre époque et pourtant leur sort n’a rien d’enviable. Souvenons-nous que les révélations d’Antoine Deltour, les « Luxleaks » lui ont valu d’être condamné à une amende et à six mois de prison avec sursis par la justice Luxembourgeoise. Stéphanie Gibaud, qui avait révélé les pratiques d’aide à l’évasion fiscale de la banque UBS a été licenciée et a dû vivre de minimas sociaux. Et que dire de Chelsea Manning, qui a passé sept ans en prison ou d’Edward Snowden qui s’est exilé en Russie ?

Lire la suite

Article sur le Registre de Transparence dans Euobserver

Le Registre de Transparence est destiné à encadrer les rapports entre les lobbys, la Commission et le Parlement européen. L’idée est de le rendre obligatoire aussi pour le Conseil européen.

Pour faire aboutir ce projet, avec ma collègue Danuta Hübner, Présidente de la commission des affaires constitutionnelles, nous avons été nommées négociatrices pour le compte du Parlement européen.

Nous avons souhaité faire un point d’étape et resituer les enjeux en co-écrivant cet article (en anglais) publié dans la revue Euobserver.

Lettre conjointe de Gianni Pittella et Ska Keller au Conseil européen : « cessez de bloquer la réforme de l’accord de Dublin et ouvrez des canaux légaux pour migrants et réfugiés »

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 19 juin 2017

– – –

Dans l’attente de la prochaine réunion du Conseil européen, prévu les 22 et 23 juin, les Groupes S&D et Verts/ALE du Parlement européen ont envoyé une lettre ouverte conjointe au président du Conseil européen, Donald Tusk, ainsi qu’aux chefs d’État et de gouvernement de l’UE. Ils leur demandent de s’atteler immédiatement à la réforme de l’accord de Dublin et à l’ouverture de canaux légaux pour les migrants et les réfugiés.

Lire la suite

Une plus grande transparence des groupes d’intérêt pour favoriser la confiance du public envers les institutions de l’UE

Communiqué du Parlement européen – 15 juin 2017

– – –

Des négociations entre les députés, la Commission et le Conseil sur un registre de transparence obligatoire pour les lobbyistes européens ont reçu le feu vert.

Le mandat des négociations sur le registre a été approuvé jeudi par la Conférence des présidents du Parlement européen (composée du Président du PE et des chefs des groupes politiques).