FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Pour un pilier européen de droits sociaux

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Strasbourg le 19 janvier 2017

– – –

Sous la pression des socialistes et démocrates, la Commission européenne devrait proposer, au mois de mars cette année, une initiative pour doter l’Union d’un pilier européen des droits sociaux. Le rapport, adopté aujourd’hui, permet au Parlement européen de définir ses priorités.

Les déséquilibres de l’Union européenne ne sont pas qu’économiques. Nous en sommes convaincus : la question des déséquilibres sociaux est centrale.

Lire la suite

Le rapport sur l’économie numérique et les transports fait fausse route

uber

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Strasbourg le 24 novembre 2016

– – –

Le Parlement européen a adopté, aujourd’hui, un rapport sur l’économie numérique et les transports, ce que nous regrettons, tant il a été détourné de son objectif. Le développement des plateformes numériques dans les transports doit être encadré et la délégation des socialistes français regrette que ce rapport contienne des éléments qui visent à limiter la capacité des États à règlementer des plateformes comme Uber. C’est contradictoire avec le message envoyé en faveur d’un cadre règlementaire modernisé, notamment pour défendre les droits des travailleurs.

Lire la suite

Dans quelles conditions sociales et environnementales sont fabriqués nos vêtements ? Nous voulons savoir !

effondrement du bâtiment Rana Plaza 2

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement – Strasbourg – mercredi 29 avril 2015

« Deux ans après la tragédie du Rana Plaza au Bangladesh, beaucoup reste à entreprendre afin de garantir des conditions de travail décentes dans l’industrie du textile du sud-est asiatique. Maîtriser la mondialisation, avancer vers le juste-échange, améliorer les conditions de travail, de santé, de sécurité des travailleurs, partout dans le monde, est notre devoir de socialiste. La résolution votée aujourd’hui, à l’occasion du deuxième anniversaire de cette catastrophe, était pour nous l’occasion d’avancer des propositions concrètes », expliquent Emmanuel Maurel et Eric Andrieu, membres de la commission en charge du commerce international et cosignataires de la résolution.

Les deux eurodéputés ajoutent :

« Nous voulons obtenir la traçabilité et la transparence dans la chaîne d’approvisionnement des marques de l’habillement. L’Union européenne a la capacité et le devoir d’agir pour répondre aux préoccupations exprimées par les citoyens européens. Elle doit s’inspirer des initiatives nationales déjà existantes comme en France, en Allemagne, aux Pays-Bas ou au Danemark ; et notamment d’une proposition de loi française, rédigée par Dominique Potier, qui vise à obliger les entreprises, qui souhaitent opérer sur le marché européen, à mettre en place un plan de vigilance vis-à-vis de leurs filiales et de leurs sous-traitants. Notre objectif via ces mesures est de prévenir les atteintes aux droits de l’Homme et à l’environnement, de lutter contre la corruption et de réparer les dommages subis par les victimes ».

« Nous nous félicitons d’être parvenus à dégager une large majorité sur les paragraphes qui demandent une législation européenne contraignante sur le sujet », concluent Emmanuel Maurel et Eric Andrieu.