FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

PlenPE : les thèmes clefs de la plénière de janvier

Pour la première session de l’année, le Parlement a combattu victorieusement la pêche électrique, voté la création d’une commission spéciale glyphosate et accueilli un… Taoiseach. Voilà donc une année qui commence plutôt bien et j’y ajoute quelques rapports qui peuvent mériter votre attention.

Lire la suite

PowerShiftsForum le 1er novembre à Lyon

PowerShiftsForum

Ce dimanche 1er novembre, je suis invitée à la cérémonie de clôture du Forum de l’énergie organisé par la Parlement européen des jeunes.

Lire la suite

Revue de presse – ça s’est passé en Europe cette semaine

revue-de-presse-metal_movable_type rouge

Si vous vous intéressez à l’Europe et à la politique, voici 3 lectures que vous avez peut-être manquées cette semaine.

De la Communauté européenne de l’énergie à l’union de l’énergie

Par Jacques Delors, ancien président de la Commission européenne, ancien ministre de l’économie et des finances en France et président fondateur de Notre Europe-Institut Jacques Delors ; Sami Andoura, Chercheur senior à l’Institut Jacques Delors, professeur et titulaire de la Chaire de politique énergétique européenne au Collège d’Europe ; Jean-Arnold Vinois, Conseiller à l’Institut Jacques Delors ; le 28 février 2015

Pour le très éminent expert de l’Europe qu’est Jacques Delors, il est clair que c’est l’énergie qui doit être au centre de construction européenne. Le grand chantier de la transition énergétique est devant nous et des actions déterminées sont requises. Tribune à lire dans le Huffington Post

Laura Poitras: «Le débat sécurité contre liberté est un faux débat»

Propos recueilli Par Amaelle Guiton, le 5 mars 2015

Dans cette interview, Laura Poitras, réalisatrice du documentaire évènement « CitizenFour » revient sur les circonstances qui lui ont permis d’être la première à rencontrer et interviewer Edward Snowden. Elle a aussi bien sûr un point de vue sur la situation en France au lendemain des attentats de janvier. A lire dans Libération.

L’assainissement du secteur immobilier en Espagne n’est pas totalement achevé

Par Sandrine Morel, le 3 mars 2015

Martinsa Fadesa, est un promoteur immobilier emblématique de la folie spéculative d’avant la crise en Espagne. Il est désormais en liquidation et laisse un passif de près de 7 milliards d’euros. Comment l’Espagne peut-elle se débarrasser du fardeau de créances douteuses qui continue de la handicaper ? A lire dans cet article du Monde

Nota bene : le contenu des articles reflète les positions des auteurs et non les miennes.

Un coup de pouce bienvenu pour les industries électro-intensives

 

industries electro intensives Sylvie Guillaume

Au moment où je visitais l’usine Trimet à Saint-Jean-de-Maurienne (lire ici) et alors qu’il était auditionné à l’Assemblée Nationale dans le cadre de la commission d’enquête sur le coût du nucléaire présidée par François Brottes, Philippe de Ladoucette, Président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), a annoncé la réduction temporaire de 50% du tarif d’acheminement de l’électricité pour les industries électro-intensives (fortement consommatrices en électricité).

C’est une excellente nouvelle pour ces industries (environ 500 entreprises) qui ont souffert ces dernières années de la hausse régulière du prix de l’énergie qui peut représenter jusqu’à 30% de leurs charges fixes. Dans des secteurs stratégiques comme la chimie ou l’aluminium, la consommation d’énergie a un impact très important sur la compétitivité alors qu’en Allemagne par exemple, le coût de l’énergie est 15% à 35% inférieur. Grâce à cette décision de la CRE de tarifs adaptés et prévisibles, et qui s’appliquera du 1er août 2014 au 31 juillet 2015, la facture d’énergie pourra être réduite de 5% TTC ; ce qui contribuera à réduire l’écart de compétitivité de ces entreprises dans des secteurs hautement concurrentiels.

Cette décision demeure néanmoins temporaire ; ceci doit nous amener à réfléchir aux politiques à mettre en œuvre au niveau national comme au plan européen afin que le prix de l’énergie ne soit pas un obstacle au développement de nos entreprises et donc à la création d’emplois. Voilà un des enjeux de l’Europe de l’énergie que nous défendons avec Vincent Peillon.