FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

#PlenPE : les thèmes clefs de la plénière d’avril

Cette semaine, le Parlement Européen a défini les objectifs et le cadre des négociations du Brexit.  Cela a certainement été un temps fort de la semaine mais ça n’a pas été le seul. Voici en synthèse quelques-uns des sujets débattus qui méritent également l’intérêt.


Lire la suite

Brexit mode d’emploi

Le 29 mars, Theresa May Première Ministre du Royaume-Uni, a remis à Donald Tusk, Président du Conseil européen la lettre signifiant l’activation de l’article 50, c’est-à-dire enclenchant le Brexit. Cette date restera pour l’histoire officielle mais en réalité, les discussions sérieuses ont commencé le 5 avril au Parlement européen.

Lire la suite

L’attaque de la CEU par Orbán est inacceptable – comment le PPE peut-il se taire ? Fidesz doit partir, déclare Pittella

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 4 avril 2017

– – –

Le gouvernement de Victor Orbán vient de déposer un projet de loi qui vise à interdire effectivement toute activité en Hongrie de la Central European University (CEU), une institution de réputation mondiale.

Gianni Pittella, président du Groupe S&D, a réagi comme suit :

« Après s’être attaqué à l’autonomie des médias, Orbán tente à présent de réduire au silence un autre grand symbole de la liberté de pensée et d’expression en Hongrie : la Central European University (université d’Europe centrale). Cela est totalement inacceptable et renforce nos inquiétudes concernant la détérioration de la démocratie en Hongrie sous Orbán. »

Lire la suite

Brexit: les députés s’accordent sur les principales conditions pour consentir à l’accord de retrait du Royaume-Uni

Communiqué du Parlement européen – 5 avril 2017

– – –

Une écrasante majorité du Parlement (516 voix pour, 133 contre, 50 abstentions) a adopté une résolution fixant officiellement les principes et les principales conditions du Parlement européen en vue de l’approbation de l’accord de retrait du Royaume-Uni. Un tel accord, suite aux négociations entre l’UE et le Royaume-Uni, devra être approuvé par le Parlement européen.

Lire la suite

Les profits des grandes banques dans les paradis fiscaux sont-ils légaux ? La Commission doit lancer une enquête approfondie et lever les doutes

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 28 mars 2017

– – –

« Ce 28 mars, les Socialistes & Démocrates au Parlement européen appelaient la Commission européenne à enquêter sur une violation potentielle des règles concurrentielles de l’UE, suite aux révélations d’un rapport d’Oxfam concernant l’utilisation des paradis fiscaux par les plus grandes banques européennes. »

Le président du Groupe S&D Gianni Pittella, le viceprésident S&D Udo Bullmann et la porteparole S&D Pervenche Berès ont adressé une lettre au président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. Ils y dénoncent « l’inacceptable utilisation par les plus grandes banques européennes de paradis fiscaux et de leurs dispositions réglementaires et fiscales favorables ».

Lire la suite

Pour Pittella, la droite est à blâmer pour les conséquences négatives du Brexit : « Nous défendrons les droits des citoyens de l’UE et du Royaume-Uni »

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 29 mars 2017

– – –

Le gouvernement britannique vient de décider de déclencher l’article 50 et d’initier la sortie du Royaume-Uni de l’UE.

Gianni Pittella, président du Groupe S&D, a réagi comme suit :

« Il s’agit d’une triste journée pour toute l’Europe et pour le Royaume-Uni. En effet, un divorce est toujours une défaite. De plus et contrairement aux fausses promesses des propagandistes du Brexit, la sortie de l’UE implique des décisions difficiles ainsi que des conséquences imprévues et souvent négatives. Les citoyens britanniques ne doivent jamais oublier qui est à blâmer pour ce saut dans l’inconnu : Nigel Farage, les conservateurs britanniques, David Cameron et Theresa May.

Lire la suite

Le bureau du Groupe S&D demande à Dijsselbloem de démissionner

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 22 mars 2017

– – –

Suite à une réunion du bureau de Groupe S&D, le président du Groupe Gianni Pittella a fait l’annonce suivante :

« Après sa déclaration scandaleuse et impossible à mésinterpréter, nous aurions attendu des excuses claires de la part de Jeroen Dijsselbloem. Ceci confirme que Dijsselbloem n’est pas apte à présider l’Eurogroupe. En conséquence et dans la foulée de la réunion du bureau du Groupe S&D, nous appelons Dijsselbloem à démissionner de son poste. L’Eurogroupe mérite un nouveau président progressiste. »

Face à la caméra : Ted Malloch

Voilà quelqu’un dont vous entendrez peut-être parler.
Son nom complet est Theodore Roosevelt Malloch.
Il est un professeur d’université, consultant et spécialiste en stratégie et échanges internationaux.
Il fait partie des habitués du Forum de Davos et se définit lui-même comme un « global sherpa ».
Il est pressenti aujourd’hui pour devenir l’Ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Union européenne.

Et c’est cela qui pose problème…

Lettre à Juncker, Mogherini et Tusk : il faut rejeter Ted Malloch au cas où il serait nommé ambassadeur US auprès de l’UE

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 2 février 2017

– – –

Le président du Groupe S&D Gianni Pittella a adressé, ce 2 février, une lettre au président Juncker, au président Tusk et à la Haute Représentante Mogherini. Il y indique que Ted R. Malloch, probable prochain ambassadeur des États-Unis auprès de l’UE, n’est pas un choix acceptable et, le cas échéant, devrait être déclaré persona non grata.

Lire la suite

Les députés condamnent fermement l’interdiction de voyage aux États-Unis lors d’un débat avec Federica Mogherini

Communiqué du Parlement européen – Bruxelles, le 1 février 2017

– – –

Les présidents des groupes politiques ont réagi mercredi à la signature récente par le Président Donald Trump d’un décret interdisant l’accès au territoire des États-Unis aux ressortissants de sept pays. La plupart des députés ont décrit ces restrictions de voyage comme arbitraires et contraires aux valeurs fondamentales des démocraties occidentales, telles que la liberté, la non-discrimination et la solidarité.

Lire la suite