FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Stratégie jeunes de l’UE : les jeunes doivent participer aux décisions et accéder équitablement à des emplois de qualité

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 25 avril 2018

_ _ _

La crise financière de 2008 a particulièrement touché les jeunes, qui souffrent toujours d’un taux de chômage élevé ou sont devenus des travailleurs pauvres. Dans ce contexte, le Groupe S&D se bat pour donner aux jeunes leur mot à dire dans l’élaboration des politiques de l’UE, pour leur garantir l’égalité des chances sur le marché du travail et pour leur assurer des emplois de qualité de longue durée.

Ce 25 avril, la commission parlementaire Culture et éducation soutenait le rapport pour une stratégie jeunes de l’UE (2018-2026), élaboré par l’eurodéputée S&D Eider Gardiazabal.

Lire la suite

PlenPE : les thèmes clefs de la plénière de janvier

Pour la première session de l’année, le Parlement a combattu victorieusement la pêche électrique, voté la création d’une commission spéciale glyphosate et accueilli un… Taoiseach. Voilà donc une année qui commence plutôt bien et j’y ajoute quelques rapports qui peuvent mériter votre attention.

Lire la suite

Séance plénière

Lire la suite

Budget 2018 : le Parlement européen refuse les coupes brutales du conseil

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Bruxelles, le 25 octobre 2017

_ _ _

Comment peut-on attendre de l’Europe qu’elle prenne à bras le corps la question de la sécurité, de l’emploi des jeunes, du changement climatique, de la transition énergétique, de la crise agricole, de la recherche, de la défense, de l’accueil des réfugiés ou des catastrophes naturelles, tout en lui refusant chaque année les moyens pour le faire ?

Lire la suite

Soutien à l’emploi des jeunes : c’est maintenant !

© Commission européenne

© Commission européenne

Le Parlement européen vient de voter une déclaration de la Commission en faveur de la jeunesse qui va permettre d’accélérer la mise en œuvre de l’initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ).

Celle-ci, instaurée dans le cadre de la programmation 2014-2020, vise à lutter contre le chômage des 15-24 ans dans les régions ayant un taux dépassant les 25% de chômeurs.

Il s’agit d’un dispositif sur les deux premières années d’actions au bénéfice direct des jeunes -pas des structures- sans aucun cofinancement national requis.

La France a adopté son programme en juin 2014 et a déjà reçu 4 millions d’euros au titre du préfinancement. Elle était en tête des États membres pour la mise en place de l’IEJ.

Au bout d’un an et avec 7 millions de jeunes au chômage en Europe, les résultats ne sont toutefois pas au rendez-vous face à l’ampleur du problème. Il fallait donc accélérer la mise en œuvre en versant une avance supplémentaire de 30% par rapport au 1% actuel (voire 1,5%) très insuffisant pour lancer correctement les mesures. Cela représentera 1 milliard d’euros pour un nombre de jeunes estimé à 650 000 dans l’UE28.

Au plan national, 8 000 jeunes environ bénéficient des actions soutenues par le dispositif IEJ ; à terme, 50 000 devraient y accéder en 2014. Les actions prévues concernent le soutien des plateformes pour identifier les jeunes décrocheurs, les missions locales pour repérer les bénéficiaires, les dispositifs spécifiques adaptés de Pôle emploi ou le soutien de formation en alternance ou les écoles de la deuxième chance.