FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Sommet Union africaine-Union européenne, où est passé le développement ?

Le Sommet entre l’Union Africaine et l’Union Européenne s’est tenu les 29 et 30 novembre à Abidjan en Côte d’Ivoire et devait avoir pour thèmes centraux la jeunesse, le développement, les investissements et la sécurité.

Lire la suite

Sommet UA-UE : un pas en avant, mais la jeunesse et le développement pris en otage par l’émergence migratoire

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 30 novembre 2017

– – –

Le Sommet entre l’Union Africaine et l’Union Européenne devait être historique, mais il n’a pas tenu toutes ses promesses. Le Groupe S&D salue les décisions prises à Abidjan pour secourir les migrants en Libye, mais elles arrivent bien tard. Le plan d’action annoncé en Côte d’Ivoire doit être immédiatement mise en œuvre pour mettre un terme à une gestion chaotique de la crise migratoire qui, à notre grand regret, a pris en otage l’agenda d’un Sommet où la jeunesse, le développement, les investissements et la sécurité devaient au cœur des discussions entre l’UA et l’UE.

Lire la suite

Esclavage en Libye

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Strasbourg, le 20 novembre 2017

_ _ _

Les dernières images de migrants vendus comme des esclaves en Libye ont été un choc pour nous tous. Leur situation est intolérable. Nous constatons des violations sévères des droits de l’Homme et des cas multiples de traite des êtres humains en Libye.

Lire la suite

Intervention en commission LIBE du 12 juillet 2017

Cette semaine, je suis intervenue lors du débat en commission LIBE portant sur les activités de recherche et de sauvetage (SAR) en Méditerranée.

Lire la suite

Partenariat UE-Libye

Depuis la mise en œuvre de la désormais « célèbre » Déclaration UE-Turquie, la Commission, et le Conseil semblent souhaiter la reproduction de ce modèle pour repousser les migrants toujours plus loin de l’Union européenne. Si les termes de la coopération prévue avec la Libye et présentés fin janvier sont quelque peu différents, la logique demeure la même : l’externalisation de la politique migratoire européenne. Il est ici question de renforcer les capacités de la Libye en termes de contrôle des frontières via la formation de ses garde-côtes, tout en développant ses capacités et ses conditions d’accueil des migrants.

Lire la suite

SOS Méditerranée : un an en mer

Face aux drames humains des naufrages de navires de migrants, l’association SOS Méditerranée a été créée en Allemagne et en France durant l’année 2015. Son objectif est l’organisation du sauvetage des personnes en détresse en Méditerranée. Son action mérite d’être régulièrement saluée.

Lire la suite

Le Monde à l’épreuve de Trump

Au lendemain de son élection, beaucoup s’interrogeaient : Donald Trump allait-il mettre en œuvre son programme ? Allait-il adopter toutes ces mesures à l’efficacité illusoire, à la légalité problématique, à l’éthique catastrophique ? Jusqu’à cette semaine, il était encore permis d’en douter.

Les premiers jours de sa prise de fonction sont en train de balayer les derniers espoirs de ceux qui, après les outrances de la campagne électorale, attendaient un retour à la raison.

Lire la suite

Drames en Méditerranée : le Parlement veut une réponse globale

migrants 2

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement – Strasbourg – mercredi 29 avril 2015

Un débat tendu sur les récentes tragédies en Méditerranée a eu lieu aujourd’hui au Parlement européen en présence des Présidents de la Commission et du Conseil, Jean-Claude Juncker et Donald Tusk ; il a permis de voir la claire différence entre les priorités des trois institutions. Le Conseil veut concentrer son action sur la lutte contre les trafiquants. La Commission et le Parlement sont convaincus que l’urgence est à la recherche et au sauvetage des migrants.

À l’issue du débat, le Parlement a adopté une résolution qui aborde bien d’autres aspects de ce sujet sensible et complexe. La résolution s’inspire heureusement des propositions que nous avions entre autres développées dans deux communications la semaine dernière (« Naufrages en Méditerranée : nous devons tous agir pour une nouvelle politique migratoire » ; « Conseil européen sur les migrations : le combat pour défendre une politique européenne ambitieuse continue ! »).

Nous saluons notamment dans la résolution :

– la demande de mise en place d’un dispositif efficace et communautaire de sauvetage en mer, assorti d’un mandat clair en matière de recherche et de sauvetage et d’un champ d’intervention étendu ;

– la promotion d’un mécanisme de solidarité intra-européenne en appelant à une répartition obligatoire des demandeurs d’asile entre les États membres, l’activation de la directive « protection temporaire » de 2001 et une assistance renforcée pour les États en première ligne ;

– l’encouragement à la recherche de voies légales de migration en augmentant les efforts de l’ensemble des États membres en matière de réinstallation, en demandant la délivrance de visas humanitaires dans les ambassades ou consulats des États membres dans les pays tiers et en insistant sur la nécessité d’une approche holistique en matière de migrations qui prennent en compte tous les aspects de la migration, y compris la migration économique ;

– l’accent mis sur la responsabilité de tous les États membres de transposer de manière pleine et entière les instruments du régime d’asile européen commun pour que les demandes d’asile, quel que soit le pays d’accueil dans l’Union, reçoivent un traitement équivalent ;

– le soutien à une coopération accrue avec les pays tiers afin de renforcer leurs capacités en matière d’asile et de promouvoir les politiques de développement. Elle encourage les efforts diplomatiques pour permettre une résolution des conflits et un retour à la stabilité dans certaines zones, telles que la Libye, l’Irak et la Syrie ;

– Elle met clairement en évidence la nécessité d’une lutte contre les trafiquants en favorisant entre autres une coopération accrue avec les pays tiers et entre les agences de l’Union, telles qu’Europol, Frontex et le Bureau européen d’appui en matière d’asile.

Pour le Parlement, cette résolution ne constitue évidemment qu’une étape pour répondre à l’urgence. Il présentera dans les mois qui viennent un rapport analysant la politique migratoire européenne selon une approche de court, moyen et long-terme, assorti d’une série de recommandations précises. En attendant, c’est la Commission européenne qui devra faire preuve d’audace le 13 mai prochain en présentant un Agenda européen pour les migrations ambitieux !

Revue de presse – ça s’est passé en Europe cette semaine

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Si vous vous intéressez à l’Europe et à la politique, voici 3 lectures que vous avez peut-être manquées cette semaine.

Des centaines de migrants en provenance de Libye disparus au large de l’île de Lampedusa

Par Philippe Ridet, le 12 février 2015

Un nouveau drame s’est produit cette semaine en méditerranée. Des centaines de migrants en provenance de Libye, naviguant par mauvais temps sur des embarcations de fortune ont trouvé la mort. C’est à lire dans le Monde

«Si on lui impose quelque chose, Poutine fait l’inverse»

Propos recueilli par Étienne Bouche, le 11 février 2015

Dans cette interview, le chercheur ukrainien Dmytro Ostroushko, file la métaphore entre la psychologie de Vladimir Poutine et celle d’un preneur d’otages. Il revient sur les points clef de la négociation qui s’est conclue par un accord jeudi 12. C’est à lire dans Libération

Michel Sapin : « L’époque où l’on pouvait frauder est révolue »

Propos recueillis par Marc Vignaud, le 10 février 2015

Les ministres des Finances du G20 et les banquiers centraux se sont rassemblés en début de semaine à Istanbul, pour un G20 finances sous la présidence turque. Michel Sapin revient sur ses dossiers prioritaires, en particulier la lutte contre l’optimisation fiscale. C’est à lire dans le Point

Nota bene : le contenu des articles reflète les positions des auteurs et non les miennes.