FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Communiqué au soir du second tour

Le 2ème tour de l’élection présidentielle apporte la victoire d’Emmanuel Macron.

Je suis satisfaite de ce résultat qui écarte largement la candidate d’extrême droite.

Lire la suite

L’inquiétante alternative en Allemagne

Dans cet entre deux tours, alors que toute l’Europe a les yeux fixés sur la France, je vous propose de tourner le regard sur nos voisins allemands. Le jeu politique y semble plus apaisé qu’en France, pourtant le pays doit désormais vivre avec l’AFD, un parti d’extrême-droite influent.

Lire la suite

Le drapeau européen, « un élément de décor » ?

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Strasbourg, le 20 avril 2017

– – –

La politique est aussi une question de symbole : de nos Mairies aux plateaux TV, Mme Le Pen fait la chasse au drapeau européen. C’est, en image, le cœur de son projet : quitter l’Union européenne.
Mme Le Pen prétend protéger, sans comprendre que le seul moyen de protéger les Français dans la mondialisation c’est justement l’Union européenne.

Lire la suite

Son vrai visage : témoignage sur le FN au Parlement européen

Au soir de la nette victoire du Front national aux élections européennes de 2014, Marine Le Pen annonçait vouloir détruire l’Europe de l’intérieur. À mi-mandat, quel bilan peut-on dresser de l’influence de ces eurodéputés frontistes au sein d’une institution, le Parlement européen, dont ils contestent la légitimité ? Que révèlent leurs actions de leur vision du monde ? À travers ce témoignage parfaitement documenté, Pervenche Berès analyse en quoi le Front national au Parlement européen utilise les faiblesses de l’Union et agite les peurs, cherchant à détruire l’édifice, alors qu’il faut, dans l’intérêt de la France, le réorienter et le renforcer.

Des infos et des analyses indispensables : à commander ou à télécharger sur le site de la Fondation Jean Jaurés.

Pays-Bas : une victoire pour l’Europe

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Strasbourg le 16 mars 2017

– – –

Les Néerlandais ont envoyé hier un message d’espoir et ont confirmé leur attachement à l’Europe. D’abord, par la mobilisation massive des électeurs : face à la menace que représente l’extrême droite de M. Wilders, ils ont répondu présent, avec une participation électorale inédite depuis 30 ans.

Ensuite, le résultat de cette mobilisation est sans appel : ils ont renvoyé l’extrême droite dans ses cordes, près de 9 Néerlandais sur 10 ont voté contre l’allié de Mme Le Pen.

Lire la suite

Classement Politico


Les journalistes de Politico ont porté un regard flatteur sur mon travail en me plaçant à la 20ème place de leur « Top 40 des Députés qui comptent en 2017 ».

Lire la suite

Interview sur Alpes 1

Retrouvez mon interview pour l’émission « Au Bout de l’Actu » sur Alpes 1.

J’y parle de ma position sur le CETA, de la PAC et de la question des loups mais aussi des mensonges sur l’Europe qui sont véhiculés par certains partis, notamment le Front National, dans la course à la Présidence française.

Le grand n’importe quoi du FN au Parlement européen

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Bruxelles, le 18 février 2017

– – –

Une plénière de plus s’est achevée au Parlement européen. Une plénière importante, avec beaucoup de votes clés.
Jugeons un peu : le CETA, l’accord commercial entre l’Union européenne et le Canada ; le renforcement des frontières de Schengen pour lutter contre le terrorisme ; un budget pour la zone euro afin d’améliorer la qualité de vie des Européens ; un rapport d’avenir pour prendre en compte les conséquences de la robotisation et des algorithmes sur nos sociétés ; une réforme du marché carbone pour faire rimer environnement, industrie, emploi et juste échange.
Sur tous ces sujets, le FN a montré son vrai visage, celui qui mélange mensonges, incompétences, intox et discours complotiste.

Lire la suite

Interview sur France Culture


Retrouvez à 8″21 mon interview par Quentin Dickinson sur l’utilisation de son enveloppe parlementaire par Marine Le Pen. En effet, celle-ci refuse de rembourser 300 000 euros au Parlement Européen qui lui reproche d’avoir embauché sa directrice de cabinet comme assistante parlementaire.