FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

PlenPE – les thèmes clefs de la plénière d’octobre

Pour cette deuxième assemblée plénière d’octobre au Parlement à Strasbourg, l’environnement était un thème clef avec notamment un rapport qui fera date, sur l’interdiction des plastiques jetables. En arrière-plan des débats, j’ai observé comme beaucoup la partie qui se joue en ce moment entre la Commission et le gouvernement italien à propos du budget italien. Nous en saurons plus à ce propos dans 3 semaines puisque c’est le délai que la Commission à dû concéder.

Nous en reparlerons donc. Nous reparlerons aussi du prix Sakharov, dont le lauréat a été désigné, il s’agit du réalisateur ukrainien emprisonné par les autorités russes Oleg Sentsov. Le prix sera remis en décembre prochain.

Enfin, une série d’autres sujets méritent votre attention. En voici une synthèse :

Lire la suite

Ligne Lyon-Turin : un grand projet européen

Lyon Turin 2

Cliquer sur la carte pour agrandir

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen

Lors du sommet franco-italien du 24 février, Matteo Renzi et François Hollande ont lancé les travaux du projet Lyon-Turin, ce dont les eurodéputé-e-s socialistes et radicaux se félicitent. Un protocole additionnel complétera cet accord afin de valider le coût certifié du projet.
La France et l’Italie ont également signé le dossier de demande de subvention auprès de la Commission européenne au titre du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe (MIE) sur la période 2014-2020.
Ces décisions marquent une avancée notable du projet à un moment où certains parlementaires le contestent. Ces parlementaires l’ont pourtant longtemps soutenu par le passé, et leurs arguments ne convainquent personne.
Nous ne le dirons jamais assez : un investissement n’est pas un coût ! C’est une dépense d’avenir, qui aura de vrais bénéfices en matière d’environnement, d’emplois et de mobilité des européens.
Le Lyon-Turin se place dans une logique de développement durable, en permettant le report modal de marchandises de la route vers le rail, avec à la clef une baisse importante des émissions de particules fines et de CO2 – deux millions de tonnes en moins par an ! – dans des vallées particulièrement touchées par le transport routier. Avec des routes désengorgées – un million de camions en moins par an entre la France et l’Italie – les citoyens usagers verront leurs déplacements facilités au quotidien.
Enfin, alors que l’OLAF a ouvert une enquête sur les conditions de passation de certains marchés, les gouvernements français et italien ont acté la mise en place de TELT (Tunnel Euralpin Lyon-Turin), le nouveau promoteur public du projet. Les autorités de part et d’autres des Alpes ont à cœur de garantir le plus haut niveau de transparence et la plus grande régularité dans l’exécution des travaux d’infrastructure. Le nouveau promoteur est chargé de prendre la suite de la société « Lyon-Turin Ferroviaire » pour la conception, la réalisation et l’exploitation du tunnel de base. La gouvernance du projet en sort renouvelée et renforcée.
Les débats de ces derniers mois ont mis sur les rails le projet Lyon-Turin. Les eurodéputé-e-s socialistes et radicaux continuent de marquer leur volonté de voir aboutir au plus tôt ce projet majeur pour l’Europe, pour l’emploi, pour la croissance, pour l’aménagement du territoire et pour l’environnement.