FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

#PlenPe : les thèmes clefs de la Plénière de juillet

PlenPE

Le Brexit constitue cette semaine encore le principal titre de la session plénière. A ce sujet fortement médiatisé, s’ajoutent d’autres qui ont aussi toute leur importance, même s’ils sont moins visibles.

Voici donc une synthèse de la semaine.

Lire la suite

PlenPE : les thèmes clefs de la Plénière de juin 2016

#PlenPE

Migrations, Panama Papers ou encore perturbateurs endocriniens constituent les principaux titres de cette session plénière. A ces sujets médiatisés, s’ajoutent d’autres qui ont aussi toute leur importance, même s’ils sont moins visibles.

Voici donc une synthèse de la semaine.

Lire la suite

Session plénière

PlenPE

Lire la suite

La politique de retour doit respecter les droits fondamentaux

politique de retour

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Bruxelles – 09 octobre 2015

Une fois n’est pas coutume, les ministres de l’intérieur se sont à nouveau réunis hier sur le sujet brûlant des migrations. Nous n’avons fort heureusement pas assisté à la dramaturgie de la précédente rencontre où, rappelons-le, le mécanisme de relocalisation de 120 000 demandeurs d’asile avait été accepté, mais dans la douleur et dans la division.

Lire la suite

Propos de M. Sarkozy : indignes d’un ancien président de la République

Nicolas-sarkozy-migrations

Communiqué de la délégation socialiste française – Bruxelles – vendredi 19 juin 2015

Les propos du chef du parti des « Républicains », comparant l’afflux de migrants en Europe à une grosse fuite d’eau, et « Bruxelles » à un plombier qui proposerait de répartir l’eau déversée au lieu de réparer la fuite, sont une négation de nos valeurs et de celles de l’Europe.

Ils sont indignes d’un ancien président de la République et doivent être fermement condamnés.

La situation dramatique des migrants et la mobilisation de l’Union ne sauraient être l’objet d’une récupération politique aussi simpliste et vulgaire, venant d’un homme dont la famille a bénéficié de l’accueil de la République française.

 

Migrations en Méditerranée : relever un défi historique, mettre un terme aux tragédies

migrations

Communiqué de presse de la délégation socialiste française – Bruxelles – mercredi 13 mai 2015 

La Commission européenne a présenté, aujourd’hui, un agenda européen en matière de migration décrivant, d’une part, les actions immédiates à entreprendre et détaillant, d’autre part, un programme pour mieux gérer les migrations dans tous leurs aspects. Elle viendra le présenter devant les députés réunis en plénière à Strasbourg, mercredi 20 mai prochain.

La réunion extraordinaire du Conseil du 23 avril nous avait profondément déçus ; c’est pourquoi les eurodéputé-e-s socialistes et radicaux saluent le défi relevé par la Commission face aux tragédies à répétition qui nous interdisent le business as usual.

Il faut remarquer d’abord que la Commission s’attaque à l’ensemble du parcours migratoire, du pays d’origine au pays d’accueil, en passant par le pays de transit. Cela correspond à notre analyse qui veut que l’on s’intéresse aux court, moyen et long termes.

Parmi les mesures d’urgence qu’elle préconise en Méditerranée, la Commission propose des « quotas » pour répartir de façon équitable entre les États-membres les demandeurs d’asile déjà présents sur le territoire de l’Union. Avec des critères objectifs, il s’agit là d’un système durable et contraignant de répartition que nous souhaitons voir aboutir. La proposition d’un mécanisme européen de réinstallation, pour accueillir au sein de l’Union 20.000 réfugiés d’ici à 2016, est également un pas en avant. Il ne faudrait pas toutefois se limiter à cette seule ambition chiffrée.

Nous nous félicitons également :

  • du renforcement du Régime d’asile européen commun : les normes d’accueil et de procédure doivent devenir similaires en Europe de façon à mettre un terme à ce qui s’apparente à une véritable loterie selon l’État dans lequel un demandeur dépose son dossier ;
  • de la nouvelle Blue card proposée, à l’image de la Green card américaine : la migration économique est une chance, aussi bien pour l’économie européenne que pour les migrants.

Nous appelons les États membres à saisir l’occasion de construire une politique européenne commune responsable et solidaire, qui n’emprunte ni aux discours sensationnels de la peur, ni à ceux teintés d’angélisme. Mieux : il reste des améliorations à apporter. Sur le long terme, il faut davantage de voies sûres et légales pour les personnes ayant besoin d’une protection internationale, par exemple un système européen de visas humanitaires, en mobilisant les ambassades et consulats des États membres dans les pays tiers. Si la nouvelle Blue card est une bonne nouvelle, elle ne solde pas la question d’une politique migratoire ambitieuse : il est possible de dépasser les seuls travailleurs hautement qualifiés en envisageant d’autres formes de migration économique, quel que soit le niveau de compétence.

A chaque mesure, un seul objectif doit guider tous les responsables politiques : mettre un terme à la tragédie qu’endurent les enfants, les femmes et les hommes, qui fuient les conflits, les violences, les persécutions et la pauvreté.

J’étais invitée du Journal de 13H sur France Inter

F-Inter-tourBlanc

J’étais invitée aujourd’hui à intervenir en direct sur France Inter au journal de 13H au moment ou la Commission s’apprêtait à faire une série de propositions sur la politique européenne de migration. Dans le lecteur ci-dessous, le sujet est lancé par Quentin Dickinson à la 5ème minute et je suis interviewée par Claire Servajean entre la 7ème et la 14ème.