FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

#PlenPE : les thèmes phares de la plénière de mars

L’ambiance de cette session plénière était particulière, avec en arrière-plan les élections aux Pays-Bas, le vote du Parlement britannique sur le Brexit, et en perspective la commémoration des soixante ans du Traité de Rome le 25 mars prochain.

Lire la suite

Minerais de sang : l’Europe impose un devoir de vigilance aux multinationales

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Strasbourg le 16 mars 2017

– – –

La loi dite « Rana Plaza », récemment votée en France, obligera les multinationales actives dans l’Hexagone à mieux contrôler les activités de leurs sous-traitants dans les pays en développement, et notamment leur respect des droits de l’homme ou de l’environnement. Le texte adopté aujourd’hui au Parlement européen reprend la même philosophie, et imposera un devoir de vigilance aux entreprises impliquées dans le commerce de minerais et métaux utilisés dans la high tech.

Lire la suite

Séance Plénière

Le Parlement se réunit en session plénière entre le 13 et le 16 mars. De nombreux documents sont mis en ligne permettant d’en comprendre les débats. Voici une synthèse réalisée par ses services que vous pouvez également télécharger au format PDF

Lire la suite

L’Europe dit STOP aux minerais de sang

Conflict-minerals-–-Break-the-circle---Homeslide---EN

Les eurodéputé-e-s socialistes et radicaux se félicitent du vote intervenu, aujourd’hui, sur les minerais de sang : il s’agit là d’un progrès historique.
Le commerce de ressources naturelles telles que l’or, les diamants, le tantale, l’étain ou encore le cuivre alimente les conflits armés et les atteintes aux droits de l’Homme, en particulier en Afrique. Ces matières premières, nous les utilisons tous les jours, elles ont un impact sur la vie quotidienne de centaines de milliers de personnes qui subissent violences et atrocités, le produit du commerce de ces matières servant le plus souvent à acheter des armes.
Le projet initial de la Commission européenne sur le commerce de ces « minerais de sang », publié en mars 2014, se limitait à un mécanisme non contraignant d’auto-certification pour les importateurs, dont l’impact aurait été dérisoire au regard des drames engendrés.
Les eurodéputé-e-s socialistes et radicaux se sont fortement mobilisés sur ce dossier, derrière Emmanuel Maurel et Eric Andrieu, afin de mettre en place une législation à caractère obligatoire sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, que les entreprises soient européennes ou non.
Avec le soutien de la société civile et des citoyens, nous avons franchi un pas important dans la lutte contre le financement des conflits dans les régions minières. C’est, enfin, également une victoire face à la droite européenne, qui déplore les morts en Méditerranée mais refuse de s’attaquer concrètement aux problématiques de développement.