FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

La volatilité des prix, c’est le résultat de la dérégulation de la PAC voulue par la droite !

pac

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Strasbourg le 14 décembre 2016

– – –

Le Parlement européen a adopté, mercredi 14 décembre, à une large majorité (445+, 148-, 89 abst.), une résolution sur les outils de la PAC permettant de réduire la volatilité des prix sur les marchés agricoles.

La volatilité n’est ni une fatalité, ni une norme ! Elle est la conséquence d’une politique libérale, voulue par la droite, pour satisfaire et enrichir certains de leurs électeurs de droite. C’est la juxtaposition de l’agriculture et des marchés, la financiarisation de l’économie au détriment de la sécurité alimentaire, celle qui fait qu’aujourd’hui des entreprises comme Bayer rachètent Monsanto.

Lire la suite

Nicolas Sarkozy propose de refonder l’Europe pour mieux la détruire

tribune avec CRAB

Tribune publiée dans le Huffington Post avec Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy

Lire la suite

Débat sur Schengen: les députés refusent le rétablissement des contrôles aux frontières

Sylvie Guillaume (S&D) – Madame la Présidente, dans ces débats majeurs sur les questions migratoires, nous devons éviter à tout prix de tomber dans le piège que constituent les déclarations opportunistes de MM. Sarkozy et Berlusconi sur les accords de Schengen. L’Europe, les flux migratoires sont des punching–balls bien confortables pour certains gouvernements européens qui tentent ainsi de masquer leurs défaillances économiques et sociales sur le plan national en courant après les thèses populistes de l’extrême droite.

Aujourd’hui, attaquer la libre circulation, réussite tangible de la construction européenne, est une manipulation et un danger. D’un côté, les commentateurs nous disent que la Commission a donné raison à la France et à l’Italie. Aujourd’hui, M. Barroso nous dit ne pas vouloir donner raison aux États membres non populistes. Qu’est–ce qui est vrai dans tout ça?

La communication du 4 mai ne parle pas que du rétablissement des contrôles aux frontières intérieures, elle évoque de nombreux autres sujets: lutte contre la traite des êtres humains, immigration légale, réinstallation des réfugiés, asile… Voilà les vrais enjeux! Le problème, c’est qu’elle reste à mi–chemin.

Madame Malmström, vous voulez, semble–t–il, réintroduire une approche communautaire, c’est fondamental. Je dis chiche! Faisons plus d’Europe, plus d’intégration là où les États membres sont tentés de ne défendre que leurs intérêts particuliers.

(Applaudissements)

Retrouvez en cliquant ici le communiqué du Parlement européen à propos du débat. Les députés ont été très clairs dans leurs interventions et refusent la modification des règles actuelles de Schengen.