Aujourd’hui dans Le Parisien Yannick Jadot a accusé pêle-mêle les eurodéputés socialistes et radicaux de défendre le glyphosate, les traités de libre-échange et le dumping fiscal des Pays-Bas. Il a oublié le dérèglement climatique, le DieselGate, les 18 petites heures d’ensoleillement en Normandie au mois de janvier, la fin des dinosaures.

Or, dire plusieurs fois un mensonge n’en fait pas une vérité.

Lire la suite