FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Trump, un avant-goût peu diplomatique

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Strasbourg, le 16 janvier 2017

– – –

Les eurodéputés socialistes et radicaux, baguette sous le bras et béret sur la tête, ont pris connaissance des derniers propos polémiques de M. Trump. Entre les âneries en 140 signes et une interview, nous ne savons que préférer. A moins que ses frasques à la Berlusconi soient plus pertinentes pour juger un personnage qui aime tant les clichés. Bref.

Donc pour le président élu des Etats-Unis, la crise des réfugiés et le comportement digne de Mme Merkel à cette occasion sont les explications du Brexit. Nous lui dirions bien que le Royaume-Uni n’est pas dans Schengen et qu’il ne participe pas aux relocalisations, mais nous doutons qu’il s’intéresse ni même qu’il comprenne ces faits.

Lire la suite

Le Front national : bons baisers de Russie

Le Front national bons baisers de Russie

Communiqué de presse de la délégation socialiste française – Strasbourg – mercredi 10 juin 2015

Le Parlement européen a approuvé aujourd’hui une résolution sur la Russie de M. Poutine, non seulement d’un point de vue militaire et géostratégique avec la crise ukrainienne, mais aussi au regard de la propagande menée en Europe avec l’appui de partis politiques complaisants.

L’affaire des emprunts russes du Front national est révélatrice d’une stratégie de déstabilisation menée par la Russie : l’intensification des contacts et des collaborations entre des partis européens populistes, fascistes et d’extrême-droite et des forces nationalistes en Russie, sous l’œil bienveillant des autorités russes, constitue un danger pour la démocratie au sein même de l’Union européenne.

Avec d’autres partis extrémistes en Europe, le Front national se finance en se mettant au service des intérêts de la Russie de M. Poutine. Voilà le vrai visage de son patriotisme : affaiblir la France, détruire l’Europe et accéder au pouvoir en défendant des intérêts étrangers à l’Europe.

Parce que la propagande menée par la Russie et ses zélateurs constitue une menace, les eurodéputé-e-s socialistes et radicaux demandent une législation interdisant le financement de partis politiques de l’Union européenne par des acteurs politiques et économiques étrangers à celle-ci.

Revue de presse – ça s’est passé en Europe cette semaine

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Si vous vous intéressez à l’Europe et à la politique, voici 3 lectures que vous avez peut-être manquées cette semaine.

Des centaines de migrants en provenance de Libye disparus au large de l’île de Lampedusa

Par Philippe Ridet, le 12 février 2015

Un nouveau drame s’est produit cette semaine en méditerranée. Des centaines de migrants en provenance de Libye, naviguant par mauvais temps sur des embarcations de fortune ont trouvé la mort. C’est à lire dans le Monde

«Si on lui impose quelque chose, Poutine fait l’inverse»

Propos recueilli par Étienne Bouche, le 11 février 2015

Dans cette interview, le chercheur ukrainien Dmytro Ostroushko, file la métaphore entre la psychologie de Vladimir Poutine et celle d’un preneur d’otages. Il revient sur les points clef de la négociation qui s’est conclue par un accord jeudi 12. C’est à lire dans Libération

Michel Sapin : « L’époque où l’on pouvait frauder est révolue »

Propos recueillis par Marc Vignaud, le 10 février 2015

Les ministres des Finances du G20 et les banquiers centraux se sont rassemblés en début de semaine à Istanbul, pour un G20 finances sous la présidence turque. Michel Sapin revient sur ses dossiers prioritaires, en particulier la lutte contre l’optimisation fiscale. C’est à lire dans le Point

Nota bene : le contenu des articles reflète les positions des auteurs et non les miennes.