FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

À Grenoble avec les étudiants

breve-grenoble

A l’initiative du Bureau d’information du Parlement Européen à Marseille, je suis allée hier à Grenoble pour participer à un débat sur le thème « Lobbying et Transparence » en présence de Olivier Dandoy, Administrateur principal au Secrétariat général de la Commission Européenne dans l’Unité Transparence et Sabine Saurugger, professeure de sciences politiques à Sciences Po Grenoble, spécialiste des groupes d’intérêts.

Le débat a été animé et les questions ont notamment porté sur les méthodes et approches des lobbies, l’efficacité de dispositifs tels que le registre de transparence et l’empreinte législative ou encore l’avancée du dossier sur la protection des lanceurs d’alerte.

En outre, en amont de ma visite, Patricia Cerinsek du journal Place Gre’net m’a interviewé sur les avancées et les défauts du registre de transparence. Vous pouvez trouver son article ici.

L’empreinte législative: pour plus de transparence

empreinte

En tant que Vice-présidente du Parlement européen en charge du Registre de Transparence, j’ai œuvré pour que le Parlement européen propose enfin aux parlementaires qui le souhaitent, la possibilité d’élaborer une « empreinte législative ». Cette proposition figurait dans la mise en œuvre de l’Accord interinstitutionnel sur le Registre de transparence ; elle est effective depuis le 1er novembre. Les députés, rapporteurs sur des dossiers législatifs et non législatifs, sont désormais invités à compléter un tableau qui sera joint à leur rapport ou avis, qui présentera une liste indicative des représentants d’intérêts qu’ ils auront consulté dans le travail parlementaire.

En ce qui me concerne, je souhaite participer à cet effort de transparence en tant que rapporteure sur la proposition de la Commission européenne sur la liste européenne des pays d’origine sûrs dont le but est d’avoir une liste des pays considérés comme sûrs par toutes les instances d’asile des États membres.

Lire la suite

Sylvie Guillaume, co-négociatrice du Parlement européen sur le Registre de Transparence

registredetransparence

La Conférence des Présidents du Parlement européen a décidé de nommer la Vice-présidente du Parlement européen Sylvie Guillaume comme négociatrice de l’Accord Interinstitutionnel sur le Registre de Transparence, conjointement avec Danuta Huebner, Présidente de la commission des Affaires constitutionnelles du Parlement européen.

Lire la suite

Interview avec Stéphane Leneuf pour France Inter

france-inter

Une réforme attendue a été engagée par la Commission Européenne sur le registre de transparence qui répertorie les organisations et personnes dont l’activité est d’influencer le processus décisionnel européen. En tant que Vice-Présidente du Parlement européen, je suis en charge de ce dossier et c’est dans ce contexte que j’ai été interviewée par Stéphane Leneuf pour France Inter.
Retrouvez mon interview ici

#PlenPE : les thèmes phares de la Plénière d’Octobre

 plenpe

 

L’approbation de l’Accord de Paris par le Parlement Européen Mardi 4 Octobre a constitué un moment européen – sinon mondial- fort de cette semaine. Cela étant dit, d’autres sujets, notamment le désastre humanitaire qui se joue à Calais et la lutte des femmes polonaises pour la libre utilisation de leur corps, méritent également tout notre attention. Je vous propose donc une synthèse des principaux thèmes abordés lors de la Plénière qui vient de se terminer.

Lire la suite

Registre de transparence : intervention en plénière

Les pistes de réforme présentées par la Commission Européenne vont dans le bon sens mais plusieurs éléments méritent tout de même d’être relevés. Retrouvez lesquels dans la vidéo de mon intervention du 5 Octobre 2016.

Registre de transparence: un renforcement attendu

registre-de-transparence-2

Communiqué du Parlement européen – Bruxelles le 28 septembre 2016

– – –

Après cinq ans d’existence, le registre de transparence, reprenant les organisations et personnes indépendantes dont l’activité est d’influencer les processus décisionnels de l’UE, est appelé à évoluer vers un système obligatoire couvrant l’ensemble des institutions européennes. « Une réforme très attendue », a déclaré Sylvie Guillaume, vice-présidente du Parlement européen, saluant la proposition d’accord institutionnel lancée ce 28 septembre par la Commission européenne.

Lire la suite

Introduction au débat sur le Registre de Transparence

Dans le cadre de mon mandat de Vice-présidente du Parlement européen, je suis en charge du Registre de transparence.
Un registre de transparence public a été créé en 2011, ce registre étant commun à la Commission européenne et au Parlement européen. Tous les groupements d’intérêts et autre lobbys sont incités à s’y inscrire et à donner un minimum d’information sur leur activité.
La Commission, dans le cadre de son programme de travail annuel 2016, a annoncé qu’elle présenterait une proposition pour un « registre de transparence obligatoire » au Parlement et au Conseil avant la fin de l’année. Elle a lancé une consultation publique jusqu’au 1er juin.
Dans cette vidéo, j’introduis la conférence qui lance ce projet.

Conférence sur le registre de transparence le 2 mai à Bruxelles

Transparence événement

Dans le cadre de mon mandat de Vice-présidente du Parlement européen, je suis en charge du Registre de transparence. Les institutions européennes entretiennent nécessairement des relations continues avec les associations de citoyens, les ONG, les entreprises, les groupements professionnels, les syndicats, les groupes de réflexion, etc., afin de mettre en place des politiques qui répondent aux besoins et à la réalité sociale. Parce que les citoyens sont en droit d’attendre que le processus législatif se déroule dans la transparence et le respect de la législation et de l’éthique, en évitant les pressions excessives et l’accès illégitime ou privilégié aux informations ou aux décideurs politiques, un registre de transparence public a été créé en 2011, sur la base d’une inscription volontaire, ce registre étant commun à la Commission européenne et au Parlement européen sur ceux qui cherchent à influer sur la politique européenne.

Lire la suite