FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Programme de travail de la Commission : pas de résolution vaut mieux qu’une mauvaise résolution

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Strasbourg, le 6 juillet 2017

– – –

Le Parlement européen devait se prononcer hier sur le programme de travail de la Commission européenne pour 2018. Le verdict est sans appel : la nouvelle coalition conservatrice et libérale (ALDE-ECR-PPE) a échoué.

Bien sûr, nous aurions préféré que la résolution socialiste, qui portait des mesures progressistes et ambitieuses, obtienne une majorité. Mais elle s’est heurtée au sectarisme de la droite sur le pilier social, le climat…

Lire la suite

Séance Plénière

Le Parlement se réunit en session plénière entre le 12 et le 15 juin. De nombreux documents sont mis en ligne permettant d’en comprendre les débats. Voici une synthèse réalisée par ses services que vous pouvez également télécharger au format PDF.

Lire la suite

Face à la caméra : il est question de la Grèce

Crise de la dette grecque: situation sociale explosive, asphyxie budgétaire et risque de défaut de paiement – comment en sortir ?

L’Europe ne peut se permettre de toujours remettre au lendemain la réforme de la zone Euro : elle doit s’en donner tous les moyens

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 31 mai 2017

– – –

Les eurodéputés du groupe S&D ont accueilli favorablement les propositions de la Commission européenne visant à réformer la zone euro et  exhorté les États membres de l’UE à prendre sans délai des mesures.

Dans une récente contribution aux travaux de la Commission, le groupe S&D a défini des priorités-clés pour la réforme de la zone euro, axées sur une forte dimension sociale, un budget approprié, une stratégie ambitieuse d’investissement durable et l’achèvement de l’Union bancaire et de l’Union des marchés de capitaux. Ces réformes ont vocation à être mises en œuvre à travers un rôle renforcé du Parlement européen et des parlements nationaux et la nomination d’un vice-président de la Commission faisant office de ministre des Finances.

Lire la suite

#PlenPE : les thèmes clefs de la mini-plénière d’avril

Cette semaine, le Parlement Européen s’est réuni à Bruxelles pour deux jours, ce que nous appelons une « mini plénière ». Les débats sur la Hongrie, la Turquie et la Grèce en ont été les temps forts. En voici une synthèse, plus quelques autres qui méritent également votre intérêt.

Lire la suite

Eurogroupe sur la Grèce : le changement c’est maintenant ?

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Bruxelles, le 20 février 2017

– – –

Une nouvelle fois, la délégation socialiste française au Parlement européen doit réagir aux décisions de l’Eurogroupe sur la Grèce, même si cette réunion n’était pas celle « de la dernière chance ». Positivement qui plus est, et cela n’a pas toujours été le cas : le débat sur la Grèce a permis à l’Eurogroupe, comme au FMI, un débat approfondi. Tout le monde en est d’accord : la place de la Grèce est dans l’Europe et dans la zone euro. Les institutions vont retourner à Athènes pour boucler un paquet équilibré, sans effort budgétaire net, permettant des politiques actives pour l’emploi.

Lire la suite

Les thèmes phares de la plénière de février

Cette semaine, le très controversé CETA a été approuvé par le Parlement Européen. Cette approbation a fait les gros titres de la presse internationale d’autant que le très médiatique premier ministre canadien avait fait le déplacement à Strasbourg. Cela a certainement été un temps fort de la semaine – j’y reviendrai – mais ça n’a pas été le seul.

Voici en synthèse les principaux sujets débattus cette semaine.

Lire la suite

Noël en Grèce

 

« La main maléfique de Schäuble » c’est l’expression qu’a employé Gianni Pittella, Président du groupe S&D pour caractériser une décision de l’Eurogroupe envers la Grèce. Si la Grèce fait moins parler d’elle depuis ces derniers mois, la tension s’est soudainement ravivée ces deniers jours. Voyons pourquoi.

Lire la suite

Analyse : le Front National et l’Euro

fondation Jean Jaurès point daencrage

L’extrême droite fait généralement de la sortie de la zone euro un acte simple, anodin, peu coûteux. Au lendemain du référendum sur le Brexit, Marine Le Pen a réaffirmé qu’elle souhaitait à la France le même destin – et, en particulier, une sortie de la zone euro. Des chercheurs se sont penchés sur les conséquences concrètes que pourraient avoir ce projet

C’est l’objet d’une note issue de la collaboration de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès, de la Délégation socialiste française au Parlement européen et du think tank Point d’aencrage.

Je vous en propose la lecture ici