FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Nouvel ensemble d’outils de transparence pour les députés

 

La mise à jour du registre existant vise à rendre la représentation d’intérêts plus transparente dans le processus de prise de décision de l’UE. Ce registre inclurait les trois institutions européennes (Parlement européen, Conseil de l’Union européenne, et Commission européenne), dans un effort conjoint visant à accroître la confiance du public envers le processus de décision de l’UE.

Les négociatrices du PE, la vice-présidente Sylvie Guillaume et la présidente de la commission des affaires constitutionnelles Danuta Hübner, ont mené les pourparlers avec la présidence bulgare du Conseil et la Commission européenne sur la manière dont, en pratique, les représentants d’intérêts pourraient interagir avec les institutions européennes uniquement s’ils sont enregistrés dans le registre de transparence.

Le mandat du Parlement cherche à renforcer les règles existantes et à combler les failles, de sorte qu’en pratique, l’enregistrement devienne obligatoire pour tout représentant d’intérêts entrant dans les bâtiments, intervenant lors de réunions publiques ou co-organisant un événement, dans le but d’influencer le processus de décision des députés européens. Ce nouvel ensemble, adopté mercredi 27 juin, inclura une déclaration publique volontaire pour que les députés puissent s’engager à rencontrer uniquement des représentants d’intérêts enregistrés, un outil leur permettant de publier ces réunions sur leur page web du Parlement et de faire connaître l’outil d’empreinte législative déjà disponible pour qu’ils puissent déclarer leurs contributions aux rapports dont ils sont l’auteur.

« Le Parlement européen s’est fermement engagé à encourager une culture de transparence parmi ses membres. La déclaration d’adopter une pratique systématique de ne rencontrer que des représentants d’intérêts enregistrés est une avancée importante pour parvenir à un accord qui soit viable d’un point de vue juridique et politique », a affirmé la négociatrice en chef Sylvie Guillaume (S&D, FR).

« Le Parlement prévoit un large ensemble de mesures qui, dans de nombreux cas, vont plus loin que les deux autres institutions. Le système renforcé de transparence démontrera l’engagement du Parlement et des députés envers la transparence et la responsabilisation vis-à-vis des citoyens, en particulier à l’approche des élections européennes de 2019 », a commenté la négociatrice en chef Danuta Hübner (PPE, PL).

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume