FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

#PlenPE : les thèmes clefs de la plénière de juin

Cette semaine à Strasbourg, il a beaucoup été question d’environnement. : Donald Trump et son retrait de l’accord de Paris ou encore le dossier du glyphosate étaient dans tous les esprits. D’autres dossiers moins médiatisés ont également été débattus et méritent notre attention.

Voici donc une synthèse de nos travaux :

Agriculture et environnement

Le glyphosate est un produit utilisé de façon massive dans l’agriculture comme dans le jardinage sous le nom de « round up ». Pourtant de sérieux doutes existent sur son innocuité. Des études du centre de recherches contre le Cancer, organisme installé à Lyon et dépendant de l’OMS, penchent pour le caractère cancérigène de cette substance. La Commission européenne s’en tient à d’autres études de l’avis inverse. Un bras de fer dure depuis des mois entre le Parlement et la Commission car celle-ci est sur le point de renouveler l’autorisation du produit pour dix ans.
Mon collègue Eric Andrieu porte la demande d’une commission d’enquête du Parlement sur cette question où plane l’ombre des multinationales comme Monsanto et leurs équipes de lobbyistes.

Une autre controverse a porté sur l’utilisation de produits phytosanitaires : le Parlement européen a ainsi voté pour l’interdiction des pesticides dans les surfaces d’intérêt écologique.
Il est urgent de favoriser une agriculture durable. Cela passe par une réduction de la place des pesticides et leur interdiction sur les surfaces d’intérêt écologique. Ces dernières représentent moins de 8 % des terres arables en Europe et il est fondamental de réserver ces surfaces pour ce à quoi elles sont destinées : préserver la biodiversité et les pollinisateurs, essentiels à notre agriculture.

 

Pour aller plus loin sur le sujet glyphosate :

Voir l’interview de mon collège Eric Andrieu

Voir l’intervention en plénière de mon collègue Eric Andrieu

Lire le communiqué de la délégation socialiste française

A propos des produits phytosanitaires

Communiqué de la DSF : Interdiction des pesticides sur les SIE : Soyons (éco)logiques !

 

Energie et environnement

L’Accord de Paris sur le climat en 2015 a été une réponse mondiale au changement climatique. Le retrait des États-Unis d’Amérique ne le remet pas en cause. En matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’UE a prévu une baisse de 40 % d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990 dans tous les secteurs. Le débat en plénière a été une occasion de réaffirmer notre détermination sur cet objectif, même si elle n’est malheureusement pas la même dans toute les familles politiques.

La réduction de notre consommation d’énergie a aussi été abordée d’une façon plus technique avec la mise en place d’une nouvelle nomenclature des appareils d’électroménager qui devrait s’appliquer à partir de 2019.

Pour aller plus loin sur les accords de Paris:

Face à la caméra : Trump, la Chine et le climat

Voir l’intervention de ma collègue Christine Revault d’Allonnes Bonnefoy 

Lire le communiqué de la DSF : Réduction des émissions de gaz à effet de serre : l’Europe doit tenir ses engagements !

A propos de l’étiquetage énergétique

Intervention d’Edouard Martin sur l’étiquetage de l’efficacité énergétique

Voir l’infographie du Parlement européen : Efficacité énergétique : vers un nouvel étiquetage des produits ménagers

Voir le communiqué du groupe S&D : Le nouvel étiquetage de l’efficacité énergétique aide les consommateurs à économiser argent et énergie

 

Questions de gros sous

Avec la politique agricole commune, la politique de cohésion est dotée des moyens financiers les plus importants du budget européen, soit près de 500 milliards d’euros investis pour la période 2014-2020. Le débat actuel concernant ces fonds porte notamment sur leur usage comme instruments de pression, voire de sanctions. Ou autrement dit : les régions dont l’État se distingue par un déficit excessif peuvent-elles continuer à en bénéficier ? Je parle ici de la fameuse conditionnalité macro économique. C’est donc encore une fois contre les tenants de l’idéologie punitive en matière budgétaire que nous avons bataillé – avec succès pour cette fois.

Ce débat est à relier avec celui du budget dont nous soutenons qu’il est insuffisant, qu’il manque de ressources propres et la nécessité de compléter l’Union économique et monétaire avec un budget pour la zone euro.

Pour aller plus loin sur la politique de cohésion :

Communiqué de la DSF : La politique de cohésion, l’essence même de la construction européenne

 

Pour aller plus loin sur le budget de la zone Euro :

Voir l’intervention de ma collègue Pervenche Berés

Voir l’intervention de mon collègue Jean-Paul Denanot

et aussi

A noter enfin le rapport qui s’attaque à l’écart entre les pensions des hommes et des femmes ou encore sur l’économie collaborative.

Lire les communiqués de la DSF :

Pression S&D en faveur de la suppression de l’écart de pensions entre hommes et femmes

Économie dite collaborative : les citoyens ne comptent pas pour d’Uber

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume