FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

#PlenPE : les thèmes phares de la plénière de Janvier

Vous en avez sûrement entendu parler, Antonio Tajani, candidat pour la droite européenne, a été élu Président du Parlement Européen pour la seconde moitié de la législature. Cela a certainement été un temps fort de la semaine mais ça n’a pas été le seul.

L’élection des Vice-Présidents et questeurs du Parlement ainsi que le vote d’un socle européen des droits sociaux ont également constitué des moments importants.

 

Election d’Antonio Tajani à la tête du Parlement Européen

Le candidat italien issu du Parti Populaire Européen (PPE) a été élu président du Parlement européen au terme d’une journée entière de votes. Quatre tours et une majorité simple ont été nécessaires pour faire émerger ce résultat. Gianni Pittella, candidat de mon groupe des Socialistes et Démocrates, est arrivé en deuxième position au terme d’une belle campagne. Il n’a pas été élu Président et je le regrette mais la rupture de la coopération entre le PPE et le S&D ouvre une nouvelle période de véritables débats politiques au Parlement Européen, mettant ainsi fin à un système inefficace autant qu’illisible.

Avant le vote, le candidat du PPE a sans détour et en langue française fait des appels du pied aux votes de l’extrême droite, ce qui est évidemment inacceptable. De plus, à l’heure de la mise en place d’une commission d’enquête suite au scandale des tests d’émissions Volkswagen, l’élection de celui qui n’était le  Commissaire en charge de ce dossier à l’époque fait craindre quant à l’avenir de l’investigation. Pour couronner le tout, ancien porte-parole de Silvio Berlusconi, c’est un proche du Cavaliere fermement opposé au mariage homosexuel… Ça promet !

J’en parle dans ma vidéo de la semaine

Retrouvez ici le communiqué de la délégation socialiste française suite à cette élection

Ici la déclaration de Gianni Pittella après le vote

 

Voici un tableau récapitulatif des 4 tours pour l’élection du Président :

 

Election des Vice-Présidents et des questeurs

Le Président n’a pas été le seul à être élu ou réélu cette semaine. Les 14 postes de vice-Présidents et 5 postes de questeurs du Parlement Européen sont également passés par les urnes. Je suis contente d’être réélue Vice-Présidente aux côtés de mes 13 collègues dont 4 sont issus de mon groupe des Socialistes et Démocrates (S&D). Les 5 questeurs qui sont responsables de la gestion financière et de l’administration du Parlement ont également été élus avec un Socialiste Démocrate parmi eux. Vous pouvez retrouver une liste des eurodéputés élus à ces deux fonctions ici.

Voici le communiqué de la délégation socialiste française suite à ces élections

Ici le communiqué du groupe des socialistes et démocrates

 

Vote du rapport sur un socle européen des droits sociaux

Le rapport de ma collègue S&D Maria João Rodrigues sur la mise en place d’un pilier européen des droits sociaux a été adopté avec une solide majorité jeudi en séance plénière. La mise en place d’une Europe véritablement sociale est un combat de la première heure pour nous, Socialistes et Démocrates. C’est une avancée qui s’avère de plus en plus nécessaire dans le contexte de crise économique et sociale et pour faire face aux populismes et aux tentatives de désintégration de la cohésion sociale qui sont à l’œuvre, en France comme en Europe.

Suite à ce vote, la Commission Européenne devrait proposer une initiative législative visant à actualiser les normes sociales européennes d’ici Mars 2017. Nous attendons de la Commission une proposition sérieuse et ambitieuse.

Parmi les priorités clairement énoncées dans le rapport voté, il y a notamment l’introduction d’un salaire minimum décent partout en Europe, d’un enseignement secondaire obligatoire pour préparer les jeunes à un monde de travail de plus en plus compétitif mais aussi un protocole social qui assurerait le respect des droits sociaux fondamentaux et du travail. Nous espérons que la Commission s’inspirera de certains de ces principes, qui sont clés pour les travailleurs et citoyens européens.

Voici le communiqué de la délégation socialiste française à ce sujet

Ici celui du groupe des Socialistes et Démocrates

 

Débat sur les réfugiés confrontés à de graves intempéries dans les camps en Europe

Une vague de froid s’est abattue sur l’Europe cette semaine et des milliers de réfugiés dorment dans de simples tentes, en prise au froid et à la neige.

Cette situation inacceptable a été la toile de fond du débat musclé que nous avons eu mercredi avec le Commissaire en charge de l’aide humanitaire, Christos Stylianides. L’Union européenne ne peut pas laisser mourir de froid ceux qui ont déjà survécu à la traversée de la Méditerranée ; il faut agir en mettant en place une aide d’urgence.

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume