FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Politique de cohésion de l’UE : un peu de patience, ça arrive !

Au Parlement Européen et dans les institutions européennes de façon générale, les effets à court terme des politiques sont très rares. Et pourtant, même si ça peut vous sembler long, les résultats sont là pour nous montrer que parfois ça vaut le coup d’attendre ! Un des exemples les plus parlants est la politique de cohésion de l’Union Européenne.

Avec l’objectif de promouvoir un développement harmonieux sur l’ensemble de son territoire, l’Union européenne met à disposition des États-membres des fonds afin de réduire l’écart entre les niveaux de développement des différentes régions qui la composent. Sur la dernière période de programmation 2007-2013 dont vous pouvez trouver une évaluation indépendante ici (en anglais), 346,5 milliards d’euros ont été investis.

Ces fonds ont représenté pour certains pays tels que la Lituanie, la Slovaquie et la Lettonie plus de 50% des investissements en capitaux des pouvoirs publics. Mais la croissance et l’emploi ne sont pas les seuls apports de la politique de cohésion. Par exemple, entre 2007 et 2013, 6 millions de personnes à travers l’Europe ont été raccordées à l’eau potable grâce à cette politique.

Qu’en est-il de la France ? Elle a reçu 8 milliards d’euros au titre du Fonds européen de développement régional (FEDER), un des principaux instruments de la politique de cohésion européenne. Pour vous donner quelques illustrations, cela a créé plus de 58 000 emplois et a permis à plus de 5 000 projets de recherche de voir le jour.

Pour plus de détails sur les principaux résultats de la politique de cohésion, cliquez ici

Pour plus de détails sur les résultats de cette politique en France, cliquez ici ou cliquez sur l’image en haut de cet article.

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume